Kingdom Hearts: L'aube du crépuscule


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hey,who are you ? [PV Arturos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Mer 7 Juil - 20:12

Cela faisait maintenant quelques minutes que notre très cher N°IX déambulait dans les rues de la Forteresse Oubliée. Demyx n'avait pas eu de missions aujourd'hui (ô joie !!) et il avait décidé de sortir s'aérer, avant que Saïx ne change d'avis et ne lui colle une mission de son cru, parce que le N°VII n'aimait pas voir les troupes inactives... Bref, le talentueux musicien errait comme une âme en peine, ne sachant que faire de ses dix doigts. Il passa devant quelques boutiques, n'y prêtant aucune attention, croisa quelques passants qui ne le remarquèrent pas, comme d'habitude quoi...

Ses pas le menèrent sur les remparts de la Forteresse. Un sourire moqueur étira ses lèvres: ça lui rappelait quand, avec les autres membres de l'Organisation qui avait survécut au Manoir Oblivion, il s'était moqué du petit mal coiffé avec sa clef... Le sale gosse n'avait pas marcher, il avait courut !!! Ah, qu'est ce que ça l'avait amusé... Son sourire toujours attaché aux lèvres, Demyx s'assit sur l'un des remparts et sortit sa sitar. Il commença par jouer quelques accords comme ça, avant d'entamer une mélodie mélancolique. Le rythme était doux et lent, les notes suivaient parfaitement le fil que le musicien tissait. Bref, ses potes de l'Organisation XIII auraient qualifiés ça de massacre, alors que pour le commun des mortels ne pourrait qu'apprécier le doux son produit par le N°IX. Le sourire moqueur avait cédé sa place à un sourire béat et tout aussi crétin que le précédent. Toutefois, Demyx interrompit sa composition en percevant des bruits de pas dans son dos. Toujours assis par terre et sa sitar entre les mains, le jeune homme jeta un coup d'oeil furtif par dessus son épaule et lança:


-C'est qui ?

Le ton employé était neutre, et un peu désintéressé. Ca pouvait être n'importe qui, Demyx s'en fichait royalement...Mais bon, il posa tout de même la question, même si c'était un simili, il connaissait quand même les bonnes manières...
Revenir en haut Aller en bas
Arturos D'Endrylia
Invocateur Nomade
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 26
Localisation : Sur son lit, devant son pc =)

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
103/500  (103/500)
Niveaux:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Jeu 8 Juil - 2:07

Plongé dans un livre que Merlin m'avait prêté, je marchais tout en lisant. Me promenant en centre ville, l'animation me fit trop souvent interrompre ma lecture, ce qui était contre-productif. Je décidai donc de m'éloigner de la ville pour aller m'installer dans ces ruines aux alentours où j'avais pris l'habitude de m'y rendre. Sur le chemin, bien évidemment, d'autres sortes de nuisances vinrent interrompre mon activité. Ces créatures appelées sans-coeur virent leur existence d'arrêter net au contact des quelques boules de feu que j'invoquais avant de presser le pas pour éviter toute autre confrontation inutile.

Arrivant enfin à destination, j'étais tranquillement assis à prendre connaissance du contenu de mon livre. Quelques heures s'écoulèrent avant qu'à nouveau, ma lecture soit interrompue. Mais cette fois-ci, je ne le regrettais pas. Une musique douce et mélancolique vint faire vibrer mes tympans. Soudain, un souvenir refit surface. Je revis les premières fleur de glace pousser sur les plaines de Midgard aux premières lueurs du printemps... Je me souvenais qu'on avait appelés ainsi car elles poussaient à travers la neige encore présente et que leur pétales étaient d'un bleu vif... Il m'était étrange de constater que coupé de mon monde, lorsque la nostalgie me prenait, c'étaient ces choses qui me paraissaient anodines qui refirent surface en premier temps...

Me reprenant, sortis de mes pensées j'avançais doucement vers la source de cette mélodie. Mes pas me menèrent non loin du lieu où je me trouvais. Arrivé à destination, je pus voir un homme assis de dos vêtu d'un long manteau noir jouant de ce qui à première vue était une guitare. Ne voulant pas l'interrompre j'avançais discrètement jusqu'à arriver derrière lui. Bien entendu il finit par arrêter de jouer pour demander qui venait ainsi derrière lui. Ses yeux bleus lancèrent leur regard dans ma direction accompagnés d'un air interrogatif se dessinant sur son visage. Encore ému je bafouillais :


"Ah.. Euh.. Ah.... Excuse-moi, je ne voulais pas te déranger.. Euh je me nomme Arturos, et toi? Euh... Est-ce que ça te dérange si je m'assois ici?"

Après avoir indiqué du doigt la place où je voulais m'installer, j'attendais sa réponse. Étrangement, je ne le ressentais pas, comme si... Il n'existait pas... cela était vraiment étrange. Mais il était vrai que cette dimension, ses nombreuses similitudes allaient par paire avec ses nombreuses différences. Ce jeune homme se tenait malgré ça devant moi, et après l'avoir observé discrètement, je lui donnais environ 18ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Jeu 8 Juil - 13:46

"Ah.. Euh.. Ah.... Excuse-moi, je ne voulais pas te déranger.. Euh je me nomme Arturos, et toi? Euh... Est-ce que ça te dérange si je m'assois ici?"

Une moue boudeuse vint prendre possession des traits du visage de Demyx: c'était juste lui qui l'avait interromput. Un jeune homme d'une vingtaine d'années, avec un bouquin à la main. Il n'avait rien de particulier aux yeux du simili, quoiqu'il faisait une drôle de tête...Peut-être qu'il avait apprécié le morceau improvisé du musicien... Arturos, ce n'était franchement pas courant comme nom... Mais peu importe, il fallait qu'il l'accueille comme il se doit, si ce jeune homme aimait sa musique...Le simili sourit et lui fit de la place en se décalant, sa sitar toujours dans ses mains. Puis, il prit la parole d'une voix qui se voulait joviale.

"Moi, j'm'appelle Demyx !!! Tu peux t'asseoir, ça m'déranges pas... Au fait, est-ce que tu as aimé ma musique ? Et ça te déranges pas non plus si je rejoue un peu ?"

N'attendant pas la réponse à sa deuxième question, le N°IX se remit à jouer, mais un air plus rapide cette fois-ci, ce qui contrastait énormément avec le premier. Ca lui aurait réchauffé le coeur...S'il en avait eu un... A cette pensée, Demyx lâcha un petit rire triste. Lui, il était persuadé qu'il avait un coeur, comme les autres membres de l'Organisation, mais ces derniers ne cessaient de casser ses convictions... Ils étaient vraiment méchants !!! Demyx fronça les sourcils: pourquoi ses collègues n'étaient-ils pas capable de faire semblant de ressentir quelque chose ? Le simili reporta son attention sur le nouvel arrivant.Ba, il avait rien de particulier, mais le musicien entreprit quand même de faire la conversation...

"Tu viens d'où toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Arturos D'Endrylia
Invocateur Nomade
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 26
Localisation : Sur son lit, devant son pc =)

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
103/500  (103/500)
Niveaux:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Sam 10 Juil - 15:39

Lorsque le jeune homme au cheveux brossés me vit, il avait l'air déçu, sûrement parce qu'il s'attendait sûrement à autre chose, enfin je n'en savais rien. Il était tout de même surpris par l'appellation de mon nom, il était vrai que je ne venais pas de leur monde, et je pensai alors que je devrai m'habituer à ce genre de réaction. Mais mon interlocuteur se reprit et me fit un large sourire qui illumina son visage et se décala pour me faire la place que j'avais demandé auparavant. Le remerciant en lui souriant à mon tour, je m'assis alors sur le minéral bleuté qui donnait cette étrange mélancolie au jardin radieux.

C'est alors qu'il prit la parole d'un ton vif et égaillé pour se présenter à son tour et me demander si j'avais aimé sa musique, ce que j'acquiesçai par un hochement de tête. Il me posa ensuite une autre question, qui était plutôt rhétorique, si il pouvait rejouer, à peine eus-je le temps de prendre mon souffle qu'il se mit à jouer des doigts sur les cordes de son instrument. Mais cette fois-ci, la mélodie était vive et entraînante, il jouait vraiment bien! J'aimais beaucoup l'écouter. Mais alors qu'il jouait cette musique joyeuse, l'expression de son visage, elle, ne l'était pas, il lâcha même un petit rire triste. Il confirma la première impression j'eus j'eus en le voyant : c'était un jeune énergique mais sensible... Alors que ses doigts décéléraient de plus en plus ce qui marquait la fin de son morceau, il me demanda d'où je venais, soit il demandais cela simplement pour faire plus ample connaissance, ou alors il était perspicace, dans les deux cas, cette question fut pertinente. J'y répondis bien sûr d'un ton clair et calme :


"Et bien voici une question pertinente, car je ne viens pas de votre monde, ou plutôt... d'une autre dimension... Car votre dimension étant divisée en plusieurs mondes, il pourrait y avoir un certain quiproquo... Enfin passons. Je suis arrivé ici il n'y a pas si longtemps et je m'adapte à votre mode de vie, ainsi qu'à votre langage. Car quand je suis arrivé ici j'étais comme un extraterrestre qui ne comprenait rien!"

J'accompagnais ma dernière phrase par un grand sourire pour cacher ma peine. J'étais effectivement un étranger ici, et je savais que même si je m'imprégnais de leur mode de vie, je ne serais jamais un des leurs... Et surtout, à l'évocation de mon monde, tout un tas de souvenirs refaisaient surface. étrangement, c'étaient les souvenirs les plus chaleureux qui me consumaient le plus... Remarquant assez vite que je m'étais perdu dans mes pensées, le regard perdu dans dans le ciel rosâtre de ce monde qui malgré son nom me paraissait assez triste. Je me repris, lui fit un sourire et lui demandais d'une voix chaleureuse :

"Mais toi alors? Dis m'en plus! Je sais déjà que tu es un artiste très talentueux, que peux-tu me dire d'autre? Et toi? D'où viens-tu? Que fais-tu en ce lieu si calme et mélancolique..?"

Ma dernière question n'avait pas vraiment lieu d'être répondue, car moi-même je venais souvent ici pour être au calme malgré parfois l'irruption de ces créatures noires. j'imaginais donc qu'il en était de même pour lui. En tout cas, j'appréciais la compagnie du jeune homme que je venais de rencontrer et j'avais envie d'en connaître plus sur mon interlocuteur mystérieux au long manteau noir.


Dernière édition par Arturos D'Endrylia le Sam 10 Juil - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Sam 10 Juil - 22:58

"Et bien voici une question pertinente, car je ne viens pas de votre monde, ou plutôt... de votre dimension... Car votre dimension étant divisée en plusieurs mondes, il pourrait y avoir un certain quiproquo... Enfin passons. Je suis arrivé ici il n'y a pas si longtemps et je m'adapte à votre mode de vie, ainsi qu'à votre langage. Car quand je suis arrivé ici j'étais comme un extraterrestre qui ne comprenait rien!"


Houlà... Ca avait l'air d'être assez compliqué comme histoire. Demyx fixa Arturos un moment, interloqué. Une autre dimension ?! Il se moquait de lui, il n'y avait pas d'autres explications. Le musicien le savait pertinemment, il y avait plusieurs mondes, mais plusieurs dimensions... N'importe quoi. La mélopée secoua vigoureusement la tête, comme pour montrer à son interlocuteur qu'il ne le croyait pas. Ses sourcils froncés et ses yeux plissés, le N°IX n'était pas si idiot que ça tout de même !! Le jeune homme ne prononça aucun mot, préférant se reconcentrer sur son instrument, bien qu'il n'en jouât pas. Il se contenta d'épousseter les recoins de sa sitar, d'un revers de main sec.

"J'ai du mal à te croire... Une autre dimension... Tu me prends pour un abruti ou quoi ?"

Le simili n'attendait aucune réponse de la part d'Arturos, il n'avait fait qu'exprimer son mécontentement.... Demyx blêmit lorsque le jeune homme qui l'accompagnait lui demanda des détails sur sa vie. Il posa l'objet qu'il tenait entre ses mains à côté de lui, et se frotta les mains, un peu nerveux. Il ne pouvait rien lui dire, au risque de trahir l'Organisation XIII. Le N°IX en avait bien conscience, il n'était pas des plus "intelligent", donc parfois, il lui arrivait de laisser "échapper" certaines informations. Et il en faisait à chaque fois les frais: au mieux, c'était soit Xiggy ou un autre qui le sermonnait, au pire, c'était Saïx ou le Supérieur, et là, quand l'un des deux s'y mettaient, généralement ça finissait mal pour lui. Bref, notre simili préféré essayait déséspérément de trouver un moyen d'esquiver la question....

"Heu...Bah, tu sais... Il y a pas grand chose à dire sur moi...Je suis venus ici pour ...heu... Heu... Jouer de la musique, comme tu as pu le voir."

En disant sans, Demyx avait détourner le regard et se grattait l'arrière de la tête, un air gêné fixé sur ses traits. Tout en lui indiquait qu'il mentait et que la question le mettait mal à l'aise. Le jeune homme espérait de tout son coeur, qu'il n'avait pas du reste, que son interlocuteur ne le remarquerait pas, ou s'il le remarquait, qu'il n'insisterait pas. Décidant de prendre les devants, et de ne pas laisser le temps à Arturos de plus l'interroger, le simili lui demanda:

"Et toi, tu fais quoi dans le coin...?"

La mélopée s'empara de son instrument et carressa distraitement les cordes, les faisant légèrement vibrer. Le brun évitait soigneusement de croiser le regard du jeune homme à côté de lui, craignant que celui-ci ne découvre quelque chose. Cette crainte était peut-être infondée, mais sait-on jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Arturos D'Endrylia
Invocateur Nomade
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 26
Localisation : Sur son lit, devant son pc =)

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
103/500  (103/500)
Niveaux:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Dim 11 Juil - 0:13

Alors que je venais de donner ma réponse sur mes origines. Une expression de mécontentement se dessina alors sur le visage du jeune musicien. Il ne me croyait apparemment pas, je ne pouvais pas lui en vouloir, il était vrai que mon histoire était quelque peu.. Originale. Mais ce monde aussi avait son lot de bizarreries! Il me demanda alors d'un ton sec et mécontent si je ne le prenais pas pour un abruti... Cette histoire lui paraissait à ce point inconcevable? Je décidais alors de rétorquer d'un ton un peu vexé :

"Non, je me moque pas de toi! Je dis vraiment la vérité! Et ce monde me parait bien plus étrange que mon histoire! Pourquoi ces créatures noires nous attaquent-elles? Pourquoi ces mondes sont divisés? Et pourquoi tout le monde se fait la guerre? Quels sont ces clans qui créés tant de discorde? Et après tu trouves mon histoire étrange?!"


Après m'être rendu compte que le ton de ma voix haussait de plus en plus, je me reprit par un raclement de gorge et ajoutais :

"Je suis désolé, je n'aurais pas dû m'emporter ainsi... Il te faudrait une preuve... Je sais!"

Je tirais la tunique qui était coincée dans ma ceinture épaisse pour la soulever. Une' expression de douleur se lisait alors sur mon visage, car en tirant sur mes vêtements je tirais aussi sur ce que j'allais lui montrer : Des bandages, et surtout mon dos, là où il y avait un grand pansement en coton qui cachait une plaie pas encore totalement cicatrisée. J'accompagnais alors mon geste d'un commentaire :

"En arrivant ici, je me suis battu contre une espèce de démone, encore sonné, je n'ai pas pu vraiment le défendre, en fuyant un créant un portail, elle me fit cadeau de cela.;. Humf si j'avais été en pleine possession de mes moyens, je l'aurais battue sans aucun effort!"

L'indignation pouvait s'entendre dans ma dernière phrase, effectivement, j'avais été blessé dans mon orgueil... Battu par une gamine.... Mais de toute manière, je devais la retrouver, car ce n'était sûrement pas pour rien j'étais apparu devant elle. Sortant de mes pensées, je me retournais vers Demyx qui répondait à ma deuxième question. Je pus tout de suite remarquer qu'il était extrêmement embarrassé. Il bafouilla pour répondre à ma question de manière vague. Il tourna alors la tête gêné à l'extrême, concentré sur son instrument pour éviter mon regard. Un léger rire amusé s'échappa de ma bouche car il était semblable à un enfant, ce que je trouvais attendrissant. Ne me laissant pas le temps de répondre, il me demanda ce que je faisais ici, sûrement pour changer de sujet. Toujours le rictus présent sur le coin de mes lèvres, je lui dis :

"Tout d'abord, pour répondre à ta question, Lorsque je me suis échappé en créant un passage, j'ai atterris ici, et un vieillard nommé Merlin m'a recueilli et s'est occupé de moi, c'est lui aussi qui m'a appris votre langue. Mais je reste encore ici, en convalescence, le temps d'être totalement rétabli."

Je le tirai alors légèrement par l'épaule pour qu'il me regarde et plongeai mes yeux d'émeraude dans les siens. Et pour le rassurer, je lui annonçais avec un ton sincère et tendre :

"Excuse-moi si je t'ai gêné, ce n'est pas ce que je voulais, et tu sais, je ne suis pas là pour te juger, je suis totalement neutre, qui que tu sois, peu m'importe, ce que je veux dire, c'est que si tu fais partie d'une de ces organisations, je penserai alors qu'il y a au moins une personne de bien dans leurs rangs, car j'apprécie le peu que je connais de toi, et je n'ai pas envie de gâcher tout ça par des préjugés, alors ne t'inquiètes pas."

Après ça, je lui lâchais l'épaule lui fis un sourire à la fin de ma phrase. attendant sa réponse tranquillement, je le fixais d'un air amusé car j'appréciais de plus en plus sa fraicheur et son entrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Lun 12 Juil - 23:18

Demyx regardait Arturos d'un oeil vide, blazé. Celui-ci se posait des questions sur le fonctionnement de leur univers, les créatures noires (dites sans-coeur) et le chaos qui régnait. Le simili ne savait pas trop quoi répondre: aussi loin qu'il se souvienne, pour lui, ça avait toujours été ainsi.

"Tu sais, tu devrais pas te poser ce genre de question... Pour moi, ça a toujours été plus ou moins comme ça, point. Te pose pas des questions, ça te simplifiera la vie."


Et le musicien parlait en connaissance de cause. Lors de ses débuts dans l'Organisation, il s'était posé énormément de question, mais les avait vite laisser tomber: pour ce qu'il devait faire, il n'avait pas besoin de réponses. Tout ce qu'il devait faire, c'était partir en reconnaissance sur les différents mondes qui les entouraient ou battre des sans-coeur... Tiens, en parlant de ces sales bêtes, peut-être qu'il devait prévenir Arturos... Chose que le simili fit, lui recommandant de ne pas s'approcher des créatures, sinon, il risquait de le regretter amèrement. Là aussi, le jeune homme savait de quoi il parlait. Puis, l'autre jeune homme continua sur sa lancée, lui racontant son arrivée ici, sa rencontre avec une "démone" et lui montrant la preuve de son rude combat contre cette dernière. Demyx fut relativement impressionné... Quand même, il avait l'air d'être fort, l'Arturos. Toutefois lui, il était déjà "mort", mais pour une raison qui lui était inconnue, il ne l'était plus... Enfin, brefons. Le N°IX ne sut que répondre ni que faire lorsque l'autre le saisit par les épaules et s'excusa de l'avoir gêné avec sa précédente question, et qui prétendait que lui, Demyx, neuvième membre de l'Organisation XIII, était quelqu'un de bien, et qu'il appréciait le peu qu'il connaissait de lui.
Le musicien resta perplexe, éffaré... Les yeux grands ouverts et la gorge nouée, le jeune homme essayait tant bien que mal de se réprendre: c'était bien la première fois qu'on lui disait ça...


"Héhé... C'est très gentil ce que tu dis, mais tu te trompes...Je ne suis pas quelqu'un de bien..."

Toutes les personnes constituant l'Organisation étaient tout sauf bien, Demyx comprit... Sur ces bonnes paroles, le musicien recommença à gratter les cordes de sa sitar, en tirant seulement quelques accords. Son regard se perdit dans le vague et il se mit à chantonner une chanson sans paroles, n'attendant aucune réponse ou réaction du jeune homme à côté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Arturos D'Endrylia
Invocateur Nomade
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 26
Localisation : Sur son lit, devant son pc =)

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
103/500  (103/500)
Niveaux:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Ven 23 Juil - 15:33

Le jeune musicien m'annonça d'un air blasé qu'il ne cherchait pas à comprendre le fonctionnement de ce monde. Il lui paraissait aussi tordu que incompréhensible. Je savais ce qu'il ressentait car il en était de même pour moi. Mais ce que j'avais surtout remarqué, c'était son regard, il me cachait des choses, et apparemment c'était plus grave qu'il n'y paraissait... Mais cela avait éveillé ma curiosité mon jeune interlocuteur m'intriguait de plus en plus... Sachant que si je lui demanderais directement il ne me répondrait pas je devais en apprendre sur lui sans pour autant le gêner ni le forcer. Il était assez sympathique et je ne voulais pas créer de malentendu entre nous. je répondis alors à sa déclaration d'un ton enjoué :

"Hey! Fais-moi un sourire! je voulais pas te plonger dans cette mélancolie!"

Je lui fis alors une petite tape sur l'épaule, et repris la parole mais cette fois-ci avec un ton plus interrogateur :

"Hum, tu dis ça comme si on t'avait empêché d'obtenir ces réponses... Comme si on t'avait... Je sais pas... Bridé... Quand on ne comprend pas certaines choses, il nous arrive souvent des mauvaises surprises, il ne faut pas tout comprendre non plus, mais au moins l'essentiel... Tu ne crois pas?"

Le jeune blond étant plongé dans ses pensées fut surpris quand je lui annonçais ce que je pensais de lui, i me rétorqua qu'il n'était pas quelqu'un de bien et avait l'air assez convaincu. Son regard résigné et abattu me fit de la peine, apparemment, j'étais peut-être la première personne à lui dire cela. Le pauvre garçon n'avait pas vraiment l'air dans son assiette, il avait perdu... Je me repris et me mis à rire de sa réponse, ce n'était pas moqueur, mais sa réaction était amusante dans un sens! Car il ne faisait que me conforter dans mon idée. Après mon petit rire je repris la parole :

"Et bien saches que moi j'en suis convaincu! Je sais que j'ai raison, et m'aurait surpris que tu réagisses autrement. Ton regard montre que tu es sensible et le ton de ta voix que tu es énergique. Même si en ce moment je sens que tu es plutôt perdu et mélancolique. TU es quelqu'un de bien, c'est simplement que tu n'en as pas conscience car on ne te l'a jamais affirmé."

Je lui décochais un sourire à la fin de ma phrase pour appuyer mon affirmation, je savais qu'il me cachait des choses mais il n'était pas dangereux même si je sentais une certaine puissance émaner de lui. Attendant sa réponse, je regardait les motifs de sa sitar qui m'intriguaient, je les avais déjà vus quelque part...

[HRP : Désolé pour le temps de réponse ENORME!! Vraiment désolé, enfin voilà j'ai rep^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Dim 25 Juil - 22:51

Demyx resta un moment immobile et l'esprit dans le "vague"... Arturos venait de s'adresser à lui comme si c'était un gamin de 4 ans. C'était quand même assez vexant... Le jeune homme était certes un abruti de première, mais il y avait des limites à ne pas dépasser. Son interlocuteur lui réclamait un sourire... Sauf que le N°IX n'en avait pas envie de sourire... En fait, il n'avait jamais envie de sourire, mais ce masque s'imposait de lui-même, pas tout le temps dans les bonnes situations, c'était devenu comme un réflèxe. A cet instant là, le musicien en était incapable... Pourquoi ? Bin parce qu'Arturos lui demandait un sourire "sincère", chose que lui, pauvre petit simili, était incapable de fournir. Parce qu'il ne possèdait pas de coeur, comme Arturos. Hé !! Une minute, il venait de penser comme les autres membres du XIIIeme Ordre, c'était pas bon ça !! Lui qui avait toujours crut qu'il avait un coeur, voilà que ce que lui disaient ses collègues commençaient finalement à lui rentrer dans le cerveau...

"Heu...Ouais... Mais non, j'arrive pas à sourire, désolé..."

Et oui, notre abruti préféré était incapable de sourire sur commande, incroyable non ? Enfin, passons, là n'était pas le plus important... Ensuite, Arturos se mit à lui chercher des excuses, lui disant que s'il était aussi convaincu qu'il n'était pas quelqu'un de bien, c'était parce qu'on avait pas répondut à ses questions, essayant de lui faire croire qu'il était sensible. A ces mots, la Mélopée Nocturne se tendit, légèrement agacée. Ce n'était pas contre son interlocuteur qu'ik en avait, mais contre les phrases qui étaient sortis de sa bouche. Il n'était au courant de rien et ...et...
Demyx fit rapidement disparaitre son sitar d'un geste de main, oubliant que le commun des mortels n'avaient peut-être pas l'habitude d'assister à ce genre d'évènement, qui pour lui était tout ce qu'il y avait de plus banal. Il avait vite apprit à faire disparaitre son instrument (qui lui servait accessoirement d'arme) lorsque les autres membres de l'Organisation l'avaient menacés de bousiller l'objet qui comptait le plus à ses yeux. Bref, le simili avait l'air passablement énervé et reprit Arturos d'une voix tremblante:


"Tu racontes n'importe quoi... Je peux pas être sensible... Xiggy arrêtes pas de me dire que j'ai pas de coeur... Et qu'il faudrait que j'arrêtes de croire le contraire..."

Un ange passa avant que le musicien ne se rende compte de la bourde qu'il venait de sortir. Il plaqua ses mains sur sa bouche, priant le jeune avec qui il parlait d'oublier ses malheureuses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Arturos D'Endrylia
Invocateur Nomade
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 26
Localisation : Sur son lit, devant son pc =)

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
103/500  (103/500)
Niveaux:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Mar 27 Juil - 2:04

Mon interlocuteur restait de glace alors que je lui avais demandé une expression joyeuse... Avais-je été maladroit? Je ne pensais pas, il y avait autre chose, cette chose qu'il me cachait depuis le début et qui le minait devenait de plus en plus visible, j'avais comme l'impression de découvrir une autre personne, ou alors, ses sourires n'étaient que façade.. Puis je me rappelai alors que Merlin m'en avait touché deux mots, des êtres n'étant que le souvenir d'eux-même. Mais peut-être que je me trompais, tout ceci n'était que pure spéculation. Il me répondit alors, tout en restant plongé dans ses pensées, qu'il était dans l'incapacité de décocher un sourire. Je décidai alors de le sortir de sa torpeur en lui secouant légèrement l'épaule et en reprenant la parole :

"Euh... Est-ce que ça va? Tu m'as l'air perdu, T'as l'air de douter..."

Ne percevant pas de réelle réponse de sa part, je vis que son visage prenait les traits de l'agacement, puis, tout d'un coup, d'un simple geste de sa main, il fit disparaître son instrument! Il n'y avait plus de doutes possibles, ce manteau noir, qui faisait penser à une tenue, ce signe sur sa sitar, ce qu'il essayait de me cacher... Il n'y avait plus de doutes possibles, c'était un simili. Hum, c'était intéressant, j'ai alors pensé que ce jeune homme pourrait m'en apprendre plus sur ceux de son espèce! Ma curiosité avait été mise en ébullition! Mais soudain, contre toute attente, il confirma toutes mes suppositions en me lâchant qu'il n'avait pas coeur. Et aussi en parlant de l'un de ses camarades. Tous deux surpris par ce qu'il venait de dire, il mit par réflexe ses mains devant sa bouche. Nous nous regardions un long moment. Puis, je me mis à rire, amusé par ses yeux effarés et sa maladresse. Je décidai de parler pour le rassurer :

"Haha!! Ne t'inquiètes donc pas! Je l'avais déjà deviné! Tu es bien un de ces êtres puissants faits de souvenirs..? Enfin selon les dires de Merlin... C'est amusant, vous êtes craints par tous, mais personnellement, vous ne me faites aucunement peur..."

A la fin de ma déclaration, un sourire assuré se dessina sur mon visage, pour appuyer ma dernière phrase. Mais alors que j'eus entrepris de le rassurer, je ne lui laissai pas le temps de répondre quoi que ce soit qu'une flopée de questions s'expulsèrent de ma bouche :


"Euh... Combien êtes-vous? Vous êtes des êtres vivants? Vous êtes revenus à la vie? Quel est votre but? Vous avez un chef? Vous êtes tous pareils? Pourquoi vous n'êtes pas blancs comme les autres?"

J'étais comme un enfant qui venait de découvrir une merveille qui brillait de mille feux. J'étais impatient d'entendre ses réponses. J'avais du mal à rester sur place et à me contrôler. J'avais une telle chance! De pouvoir rencontrer un de ces fameux êtres dont la terrible réputation les précédait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Mar 27 Juil - 15:17

Holalalalala... Dans quelle galère s'était encore fourré Demyx ?! Franchement, si l'un de ses camarades le trouvait, il allait passer un sale quart d'heure, ça, il en était certain. De plus, Arturos semblait plus qu'intrigué par sa nature de simili. Han... C'était pas bon ça... En plus, il disait qu'il n'avait pas peur d'eux, enfin de lui. Nan mais c'était normal que l'humain ne soit pas effrayé, il n'avait pas encore fait la connaissance de Saïx ou de Xaldin, ou même Lexaeus. Eux, ils foutaient vraiment les jetons. Mais le plus terrifiant restait sans aucun doute le supérieur, c'était pas pour rien que c'était lui le boss en même temps. Enfin bref, toujours était-il que le musicien était à présent dans de beaux draps: que répondre à Arturos ? Il n'allait tout de même pas tout lui balancer, genre: ba on est treize ou peut-être quatorze (si on compte Xion), le big boss s'appelle Xemnas et il se bat avec des sabres lasers (trop la classe) et pis si tu nous cherches, on loge à dans une Forteresse à Illusiopolis, n'hésite pas à venir nous rendre visite !!! ... Non, ça le faisait vraiment pas... En plus, il allait se faire tuer s'il disait vraiment ça alors non... En plus, le jeune homme venait d'avouer au simili qu'il avait tout deviné depuis le début. Ce qui voulait dire que le simili n'était vraiment pas doué. Peut-être qu'il vaudrait mieux pour les deux jeunes gens que la Mélopée Nocturne ne s'attarde pas là... Parce que s'il en disait trop, Arturos allait lui aussi avoir des ennuis, et probablement plus gros que ceux du simili. Lorsque ce dernier reprit la parole, ses yeux fuyaient le regard de son interlocuteur, gêné.

"Hum... Je peux rien te dire... Sinon, je risque d'avoir des ennuis... Et toi aussi..."

Ce n'était aucunement une menace, juste une mise en garde. Et puis, Demyx n'était pas au courant de grand chose, on ne faisait que lui donner des ordres, qu'il devait éxécuter sans rien dire. Donc voilà... N'attendant aucune réponse de la part de l'autre jeune homme le musicien s'empara d'un petit caillou qui trainait juste à côté et il commença à le triturer, l'examiner sous toutes les coutures tout en chantonnant. Il n'avait pas vraiment envie de rentrer à la Citadelle tout de suite. Puis, la compagnie d'Arturos n'était pas si désagréable que ça, même si ce dernier était beaucoup trop curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Arturos D'Endrylia
Invocateur Nomade
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 26
Localisation : Sur son lit, devant son pc =)

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
103/500  (103/500)
Niveaux:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Jeu 29 Juil - 1:55

J'eus tout de suite remarqué que mes questions le gênaient, je lavais bloqué, j'avais été trop enthousiaste, et vraiment pas subtil, je devais rattraper le coup, mais comment... J'étais à deux doigts d'avoir ce que je voulais, je devais être plus subtil. Il était apparemment plongé dans ses pensées, il était donc troublé... C'était le moment, je devais lui dire quelque chose, peut-être que ses pensées trahiraient ses paroles. Je lui dis alors discrètement :

"Tu sais, je ne dirai rien à personne... Et puis..."

Ces paroles étaient brèves et courtes, assez longues pour l'interloquer, ans pour autant couper le fil de sa pensée. Ce jeune homme, n'en savait apparemment pas beaucoup. Et il n'était pas le chef du groupe, on devait faire pression sur lui, mais ça, je l'avais remarqué depuis le début. Il m'avait parlé d'un "Xiggy" je devais garder cette carte en main, la jouer plus tard serait plus judicieux... Je devais réunir les informations que j'avais : Alors, c'était un simili, il devait faire partie d'un groupe, ou plutôt de cette fameuse organisation. Il n'en était clairement pas le chef, et à en juger par son caractère, il ne doit pas être important au sein du groupe, plutôt un électron libre... Sortant de sa torpeur il me répondit que je ne devais pas me mêler de ce qui ne me regardait pas, que je risquais des ennuis... Il était peut-être temps de bluffer, je lui répondis donc :

"Tu sais, je ne dis jamais des paroles sans les peser, je connais ton chef, je sais qu'il est puissant et dangereux, je viens d'arriver mais je sais pas mal de choses, qu'est-ce que tu crois?"

Je mentais, mais j'avais mis bien entendu de la conviction dans le ton de ma voix, en lui laissant que je disposais déjà de certaines informations, peut-être me les lâcherait-il sans craintes? Je jouais prudemment, je savais que je pouvais me rattraper. Alors que je réfléchissais à la manière dont allait se dérouler la suite de cette conversation, je remarquai que le jeune homme jouait avec un caillou. Il était gêné, et sa réaction le le rendait mignon, il était comme un enfant après avoir fait une bêtise. J'entrepris alors de prendre son menton entre mon index et mon pouce pour le sortir de cet embarras :

"Héhoo... Laisse ce caillou et..."

Mais alors que je lui parlais, ses yeux de saphir me semblaient magnifiques, son visage harmonieux qui dessinait une expression de gêne, me surprit par sa candeur... Je sentis le sang monter dans mes joues, je devais être aussi rouge qu'une pivoine! Je le lâchai alors brusquement et détournai le regard, pour masquer cet état de panique, j'essayai de trouver la première excuse qui me passait par la tête :

"Désolé... Euh t'as un truc sur le visage..."

Un "truc" sur le visage! Mais quel idiot!! Même moi je n'y croyais pas!! J'espérais alors de tout mon être qu'il ne remarquerait rien... Il était vrai que ce jeune homme avait du charme... Mais je devais me reprendre, je risquais de l'effrayer si il remarquait quelque chose! Je ne savais plus où me mettre, moi qui d'habitude était calme et réfléchit, j'eus une réaction impulsive... Je voulais fortement qu'il ne remarque rien. La situation était cette fois-ci bien plus que gênante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Lun 9 Aoû - 19:38

Arturos venait d'assurer qu'il ne dirait rien, mais Demyx restait quand même sceptique. Qu'est ce qui lui prouvait qu'il disait la vérité ? Règle number one de l'Organisation XIII: toujours se méfier des inconnus (même si les similis n'étaient pas censé être en contact avec la populasse). Se souvenant de ce "détail", le jeune homme baissa la tête et courba les épaules, comme accablé par le point de sa bêtise. Si un de ces compatriotes en uniforme noir venait à prendre connaissance de son occupation actuelle, il allait se faire démolir !!! Si le musicien avait eût un coeur, il aurait probablement pleurer toutes les larmes de son corps, terrorisé par l'accueil qu'il risquait de recevoir. Car oui... Les membres du Treizième Ordre finirait bien par être au courant, un jour ou l'autre. Il était impossible de leur cacher quoique ce soit. En un mot: Demyx était un simili mort (une fois encore)... Le N°IX ne put s'empêcher de se demander qui s'occuperait de son cas, et se surprit à espérer que ce ne serait pas Larxène: la connaissant, elle prendrait tout son temps pour mettre fin à ses jours. En fait, si Saïx s'en chargeait, ça le soulagerait pas mal, lui, il ferait vite, ayant beaucoup d'autres choses à règler pour le big boss.
Le blond à côté de lui le sortit de ses tristes pensées, lui laissant entendre qu'il savait à quel point Xemnas était fort. La Mélopée ouvrit de grands yeux, étonné par cette déclaration, avant de se reprendre et de toussoter.


"Bah... Raison de plus... S'il est au courant que je t'ai parlé... Je donne pas chère de ma peau..."

Un soupir accentua l'air découragé du simili, qui passa machinalement sa main dans ses cheveux. Les doigts de son autre main jouaient toujours avec son cailloux. Quelques unes mèches chatains retombèrent souplement sur son visage fin alors que sa coupe reprit sa forme habituelle après le passage de la main gantée. Un masque de surprise se peignit sur son visage lorsqu'il sentit la main d'Arturos se saisir de son menton et attirer son regard dans sa direction. Un sourire du genre "hein...? Mais j'ai rien fais" étira ses lèvres, tandis que ses yeux verts papillonaient, surpris. Le plus vieux des deux venait de demander au simili d'arrêter de torturer le caillou. Il semblait vouloir ajouter quelque chose, mais ses mots ne vinrent pas, tandis qu'une jolie couleur rouge prenait possession des joues d'Arturos. Le musicien fronça les sourcils, interloqué. Bah qu'est ce qui lui arrivait tout d'un coup ? Il était peut-être malade...? Son interlocuteur s'excusa, lui faisant remarquer qu'il avait quelque chose sur le visage. Ne remarquant pas la gêne de son aîné, Demyx marmonna un vague: "Ah bon ? Où ça ?" et frotta ses joues de ses deux mains, les yeux fermés et espérant enlever une tâche invisible. Puis, il reporta son attention sur l'autre jeune homme et lui demanda innocemment:

"T'es malade ? T'es tout rouge, on dirait que t'as de la fièvre..."


Tout aussi innocemment, le simili ôta le gant de sa main droite et la posa sur le front dudit "malade". Une moue intriguée s'afficha sur son visage. Bah, non il était pas malade ? Alors qu'elle était la cause de cette subite coloration ? Il pencha la tête sur le côté, ferma les yeux et prit son menton dans sa main découverte:

"Ah bah non... T'es pas chaud, alors pourquoi t'es aussi rouge ?"

Ses paupières se rouvrirent, laissant ainsi les émeraudes qui lui servaient de pupilles détailler Arturos, toujours aussi rouge. Puis il tapota l'épaule de ce dernier, lui proposant un verre d'eau, un grand sourire sur les lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
Arturos D'Endrylia
Invocateur Nomade
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 26
Localisation : Sur son lit, devant son pc =)

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
103/500  (103/500)
Niveaux:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Jeu 12 Aoû - 21:56

Mon jeune interlocuteur était soit vraiment naïf, soit il jouait avec moi!! Dans les deux cas cela me mettait dans tous mes états!! Tout d'abord il essaya d'enlever la tâche invisible qu'il n'avait pas. Cela le rendrait craquant, il se frottait avec vigueur comme un enfant, ce qui ne faisait que le rendre encore plus mignon! Puis, contre toute attente, il remarqua que j'étais devenu tout rouge... Normal! N'importe qui l'aurait remarqué, même lui! Aaaah! Ce n'était pas bon! Et, pour m'achever, il ôta un gant pour prendre ma température! Mais... étrangement, lorsque sa douce main chauffée par le gant se posa délicatement sur mon front, la nostalgie me prit... Sa main me rappelait celle de Noah... J'eus alors un horrible pincement au coeur... Car il me manquait terriblement... Mais en même temps, j'étais heureux de pouvoir me souvenir de cette sensation agréable, aussi anodine fusse-t-elle... La chaleur de sa main me calma très vite, la quiétude m'avait regagné... Le jeune simili ayant remarqué que je ne fus pas malade, retira sa main pour la poser sous son menton en fermant les yeux d'un air intrigué. Alors qu'il fermait les yeux, mon regard à moi me trahissait, j'eus envie de le prendre dans mes bras, heureusement qu'à ce moment là il ne me regarda pas! Puis, il rouvrit les yeux et me tendit un verre d'eau avec un grand sourire comme il savait si bien faire... Je lui pris brusquement le verre d'eau des mains pour le boire rapidement en le mettant à la verticale au dessus de ma bouche. Le problème fut que tout ne se passa pas comme prévu : J'en eu qui en coulait sur le coin de mes lèvres puis alors que j'eus finis le verre, je toussais fortement, car effectivement, dans la panique, le liquide passa mal et donc mon organisme fit en sorte que mes voies respiratoires soient libérées... Me reprenant comme je pus, je me hâtai de le remercier :

"Mer... Kof! kof!!..merci... Et euh désolé..."

Oui, je m'excusai pour le spectacle déplorable que je venais de lui offrir. Je repris vite mes esprits et essayai le liquide restant sur ma bouche en prenant un mouchoir en tissu encore propre dans ma poche. Après m'être bien essuyé, je le rangeai en le repliant comme il le fallait. Puis relevant la tête vers Demyx, je devais répondre à ce qu'il m'avait annoncé juste avant, il avait raison, je l'avais peut-être mis dans un sacré pétrin, je ne pouvais pas le laisser prendre ce genre de risques pour moi!... Remis de mes émotions, je décidai de le rassurer en lui répondant d'un ton assuré :

"Et bien moi je te protègerai! Tu n'as pas à risquer quoi que ce soit pour moi! Malheureusement, je ne peux pas être partout avec toi pour te protéger, j'ai donc une idée."

Effectivement, je l'avais fait il y a bien longtemps déjà, j'avais déjà fait ce que j'allais entreprendre : Je fis apparaître devant moi une carte qui lévitait en l'air. Celle-ci était assez grande et rectangulaire environs 10*20 cms, le contour était doré avec de petites frioritures qui donnaient un très bel effet. Au milieu un motif représentant un portail circulaire dont le tour était marqué de runes magiques dans le langage des esprits de mon monde. Le fond était noir et en bas de la carte on pouvait y lire "Dimension" imprimé dans la langue des habitats de ce nouveau monde.
Puis, tendant mes deux mains, une vers ma carte, l'autre à côté dans le vide. Puis me concentrant, un cercle runique apparu devant ma main qui tendait vers le vide et une vive lumière jaillit de ce dit cercle. Une seconde carte était alors apparue. Elle était semblable à la première mis à part qu'il n'y avait pas écrit "dimension" en bas de celle-ci et que le portail représenté était simple, il ne comportait aucun écrit runique.
Je pris ensuite la main encore dégantée du jeune homme et lui fit prendre la carte qui venait d'être créée. J'annonçai ensuite d'une voix claire et autoritaire :


"Extension de ma puissance, que l'appel de cet homme soit ton unique voie pour tu puisses ainsi amener jusqu'à lui la puissance par laquelle tu fus créée."

Après ces brèves paroles, une lumière jaillit de nouveau, cette fois-ci plus douce. Je repris la parole d'un ton calme et serein en prenant la carte restante qui flottait devant moi :

"Ecoute moi bien, j'ai seulement créé un moyen pour que tu puisses "m'invoquer" en cas de problèmes, ta carte est liée à celle que je tiens, et ne t'inquiète pas, t'es le seul à pouvoir l'utiliser, le charabia d'avant c'était pour ça. Oh et ne t'inquiète pas, elle n'utilisera pas de ton énergie, elle est autonome, ou plutôt, je l'ai "chargée" de puissance... Bref, si t'es dans le pétrin et que tu n'as plus d'échappatoire, utilise ceci, je viendrai à ta rescousse. Ah oui et..."

Je lui pris la carte des mains, la déchirai en deux et la chiffonnai. Tout de suite après, elle reprit d'elle-même sa forme initiale. Fermant un oeil et affichant un sourire je le regardai et lui dis :

"...Intéressant non? Oh et puis, pas la peine d'essayer de me piéger par le biais de cette carte, n'oublis pas que je peux moi-même me libérer! HaHa! Je plaisante!..."

Après ma dernière mise en garde pas très subtile, je lui tendais la carte en attendant sa réponse. Je pensais avoir bien fait et ne le regrettais pas. Je savais que je pouvais lui faire confiance, et puis, dans le cas contraire, son organisation ne me faisait pas vraiment peur...

[HRP : Pour cette fameuse "carte", tu m'enverra un mp avec lien du topic où je devrai poster x)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Ven 13 Aoû - 16:09

"Et bien moi je te protègerai! Tu n'as pas à risquer quoi que ce soit pour moi! Malheureusement, je ne peux pas être partout avec toi pour te protéger, j'ai donc une idée."

Ah... Hein ?! Demyx se releva précipitamment: surpris et gêné. Non, ce n'était pas une bonne idée !! Ses bras s'agitèrent dans le vide, tandis qu'il cherchait en vain les mots pour dissuader Arturos, mais trop tard, ce dernier était déjà à l'oeuvre. Il s'était remit debout et avait fait apparaître deux cartes étranges. Sur l'une d'elles, il y avait noté quelque chose que le musicien ne prit pas la peine de lire. Le jeune homme initiateur de l'opération prononça des mots haut et fort, mais le simili ne sembla pas les entendre, bien trop captivé par l'étrange scène qui se jouait devant lui. C'était vraiment étrange, très étrange. C'était bien la première fois qu'il voyait quelque chose de la sorte !! Ca devait être parce qu'Arturos venait d'une autre dimmension... Il n'y avait que cette explication possible !! Les yeux grands ouverts, la Mélopée n'osa pas ouvrir la bouche, ni même esquisser un geste lorsque son interlocuteur se retourna vers lui et lui plaça le bout de papier qu'il venait de faire apparaître entre les mains. Il ne réagit pas non plus lorsque le plus âgé se mit à lui expliquer le fonctionnement de cette carte, se contentant d'enregistrer les informations une à une. Sa stupeur s'agrandit d'autant plus quand Arturos déchira la carte et la froissa: le papier reprit sa forme originelle !! Haaaan !! Qu'est ce que c'était que ça ?! Et puis, le N°IX n'avait pas besoin de cette aide !! Il pouvait très bien se débrouiller avec ses clones aqueux !!

"Ah... Euh.. Tu sais, j'peux me défendre tout seul en cas de problème, j'suis pas aussi incapable que le dise les autres... Enfin je crois..."


Comme pour rassurer Arturos, le Demdem invoqua son sitar et commença à jouer. L'air était vif et entrainant. Quelques secondes plus tard, une masse d'eau apparut, et prit une forme similaire à la silhouette de la Mélopée Nocturne. Un sourire satisfait étira ses lèvres, et il renouvela l'opération, une, deux...trois fois. Les quatres clones ne bougeaient pas attendant ses ordres. Le simili les fit disparaitre rapidement, son instrument toujours dans sa main. Ses pupilles vertes pétillaient, comme s'il était fier de lui. Il aimait l'eau, son élément. Il aimait encore plus lorsqu'il la faisait danser... Certes, dans ces moments là, c'était pour se battre, mais il aimait voir se liquide s'agiter au rythme des notes qu'il produisait. Durant ces instants, il avait vraiment l'impression d'être "quelqu'un". Bon, d'accord, c'était vraiment très ridicule, et cela attirait la pitié de certains, mais c'était comme ça. Puis, sortant de ses pensées, le simili fit un pâle sourire à Arturos, lui disant qu'il n'avait pas à s'en faire, qu'il ferait mieux de plus faire attention à lui à présent. Demyx se rassit et recommença à jouer de la musique, se demandant si Arturos aimait ça. Une minute !! Qu'est ce qu'il venait de se poser comme question ? Haaaaaaaaaaaaaaaaaan !! C'était pas possible ça !! Il s'en fichait de l'avis des autres quant à sa musique, comme lorsqu'il était avec ses compatriotes similis !! è__é

"Aaaaah !! Pourquoi j'me pose ce genre de questions ?!"
Revenir en haut Aller en bas
Arturos D'Endrylia
Invocateur Nomade
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 26
Localisation : Sur son lit, devant son pc =)

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
103/500  (103/500)
Niveaux:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Mar 17 Aoû - 3:17

Mon pauvre interlocuteur agitait ses mains avec un visage très expressif pour me faire comprendre qu'il était gêné, il me fit clairement comprendre qu'il ne voulait pas de mon aide. Il le soutint par la suite en me précisant qu'il savait se défendre seulet ajoutant qu'il n'était pas un incapable, contrairement à ce que les autres pensaient... Apparemment, les autres n'avaient pas beaucoup confiance en lui et cela commençait à déteindre sur le garçon sensible qu'il était. Ce n'était pas ce que je voulais, je le repris donc en lui rétorquant :

"Ce n'est pas ce que je voulais dire! Je sais que tu peux te défendre, je sens une certaine puissance émaner de toi! Et ne laisse pas les autres te faire penser le contraire. Et puis, si je t'ai proposé ça, c'est parce que tu as l'air de craindre ton chef, ce qui est normal, il ne doit pas être à votre tête pour rien et donc je voulais t'apporter... de l'aide...."


Puis alors que je finissais ma phrase le simili se leva et refit apparaître son instrument et commença à jouer un air entraînant et fit apparaître des clones aqueux qui dansèrent au rythme de la mélodie qu'il jouait. Les quatre clones créaient une chorégraphie harmonieuse en accord avec la symphonie de notes. J'étais agréablement surpris par la manifestation de son pouvoir, elle était poétique et énergique à la fois. Mais ce qui me fit le plus chaud au coeur était l'expression sur le visage de Demyx, il paraissait plus heureux que jamais comme si il se sentait de nouveau lui-même. Me levant à mon tour, je n'osais pas l'interrompre et restais debout à admirer le spectacle joyeux qui se présentait à mes yeux. Les clones disparurent un à un et le jeune homme continuait à jouer avec entrain. Ralentissant les notes et le déplacement de ses doigts peu à peu il s'arrêta de jouer brièvement pour s'asseoir et faire vibrer de nouveau les cordes de sa sitar grâce à ses doigts. Appréciant la musique de Demyx, je fermai les yeux jusqu'à ce qu'il s'arrêta pour exprimer son incompréhension par rapport aux interrogations qui se bousculaient dans sa tête. Je m'approchai et m'accroupis à côté de lui puis mis ma main sur son épaule et lui dis pour le rassurer :

"Tu es un véritable artiste, ton pouvoir est à l'image de ta musique : harmonieux et magnifique. Et qui plus est tu y prends du plaisir, comme si tu avais un coeur... Alors ne laisse personne te dire le contraire, peu importe ce u'ils croient, le plus important c'est ce que toi tu penses."

Après ces quelques mots, je m'éloignais légèrement et me rassis, en attendant simplement qu'il puisse de nouveau exprmier ce qu'il était, que ce soit par des paroles ou par des notes de musique. Mon regard se perdait dans les rouages de la forteresse du jardin radieux, visibles grâces aux trous dans la vieille paroi brisée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Mer 1 Sep - 21:44

"Ce n'est pas ce que je voulais dire! Je sais que tu peux te défendre, je sens une certaine puissance émaner de toi! Et ne laisse pas les autres te faire penser le contraire. Et puis, si je t'ai proposé ça, c'est parce que tu as l'air de craindre ton chef, ce qui est normal, il ne doit pas être à votre tête pour rien et donc je voulais t'apporter... de l'aide...."

*O* Alors, là... Demyx ne s'attendait vraiment pas à ça !! Une certaine "puissance" émanait de lui ? C'était la première fois qu'on lui disait qu'il pouvait être fort .___.. C'était vraiment super sympa de la part d'Arturos de dire ça !!! A moins que... A mois que son interlocuteur ne dise ça que pour obtenir autre chose en échange .__. Ce serait vraiment pas cool si c'était vrai. Et p'is d'abord, il avait rien à donner en échange le Demdem. A part son horrible uniforme qui caractérisait les membres du treizième ordre... Mais bon. L'air rembrunit, le N°IX prit bien soin à ne pas regarder Arturos, ces mauvaises pensées ne cessaient de tourner dans sa petite tête vide. Beuuuuuh... C'était pas cool, vraiment pas !! Toutefois, peut-être que son interlocuteur était sincère. Hum... Quel intérêt aurait-il à l'aider ? Surtout au risque de se faire lui-même attraper...

Il fut quand même un peu surpris lorsqu'Arturos le saisit par les épaules, et le complimenta sur sa musique. Ca aussi c'était une première. Artiste... Harmonieux... Magnifique... Ces mots servaient à le qualifier lui, Demyx, et sa musique. Le fait que son interlocuteur dise que c'était comme s'il avait un coeur... Pour un peu, le N°IX en aurait eût les larmes aux yeux. Il ne sut que dire, comme émut par cette déclaration. Han... HAAAAAAAN !! Il était un artiste !!! Enfin, selon, Arturos. Ravit, la Mélopée Nocturne offrit un sourire éblouissant au jeune homme, les yeux brillants:


"Sans rire ?! T'aimes ?!"


Le simili se remit debout, toujours en gardant ses yeux rivés à ceux de son interlocuteur. Là, il ressemblait à un gamin à qui on venait d'annoncer que la date de Noël avait été avancée.

[HRP/désolée pour ce post tout pourri...TT___TT J'essaierais de me rattraper au prochain post]
Revenir en haut Aller en bas
Arturos D'Endrylia
Invocateur Nomade
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 26
Localisation : Sur son lit, devant son pc =)

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
103/500  (103/500)
Niveaux:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   Sam 11 Juin - 18:44

Comme je le pensais, il n'avait pas l'habitude des compliments et les miens le surprenaient de plus en plus à chaque fois. Oui sa musique était harmonieuse, et je le pensais vraiment. Elle me rappelait par moment mon ancien monde... Il me rendait nostalgique et il me rappelait par moment Noah, cet air innocent qu'il avait sur le visage... Même si selon lui il n'avait pas de sentiments, enfin pour moi, il les imitais très bien. Enfin ce n'était pas le moment de penser à ça! Et puis sa mystérieuse organisation m'intéressait même si apparemment il ne pouvait pas m'en dire plus, même en insistant, elle était apparemment assez dangereuse. Cette discussion arrivait à son terme, il n'y avait plus rien à en tirer sans le mettre en danger. Et Je devais rentrer de toute manière, le soleil était déjà bas dans le ciel et avait mis son costume rougeoyant. Je le regardais tendrement et posais ma main sur son épaule. Tous les deux assis au bord de la falaise, face au crépuscule et ma main sur son épaule rendait ce moment terriblement romantique. Passant outre ce détail embarrassant, je pris la la parole :

"Bien sûr que j'aime! Ce que tu fais est vraiment extraordinaire! Et ne t'inquiètes pas, je ne dirai rien à personne. Si j'ai bien compris ton chef ne doit pas savoir que tu te balades en prenant du bon temps. Mais je dois y aller, je suis désolé, il parait que le repos est de mise pour mon rétablissement!"

En me levant, je sentis une vive douleur au niveau des côtes, mais je fis mine de me relever normalement. Commençant à partir et voyant que Demyx ne me suivait pas, je lui demandais alors pourquoi :

"Et bien, ne me raccompagnes-tu pas? Nous pourrons faire plus ample connaissance en chemin, finis-je avec un sourire.
-Nan, tu sais bien que les membres de l'Organisation XIII ne sont pas très appréciés, et je ne pense pas qu'ils aient l'habitude de revoir des fantômes! Haha!"

Alors qu'il venait de finir sa phrase, Demyx devint blême, il venait de se rendre compte de son énorme gaffe. Il m'avait dit le nom de son organisation, et en plus, il me fit supposer qu'ils étaient censés être morts. Il mit la main sur son front et baissa la tête. Il bafouilla en essayant de reprendre la parole, mais j'arrivais à son niveau à croupis en fermant un oeil et en mettant un doigt sur ma bouche, je l'interrompus en répondant calmement :

"NE t'inquiètes pas, motus et bouche cousue! Au revoir Demyx, j'espère vraiment te revoir un jour."

Rentrant tranquillement chez Merlin, je repensais à ma discussion avec mon nouvel ami, il était vraiment intéressant et bien plus sensible qu'il voulait le faire croire! Cela le rendait tellement amusant. Arrivé chez mon hôte, je sentais une douce odeur de viande me chatouiller les narines, il vint m'accueillir joyeusement :

"Ah! Arty! Te voilà! Alors cette promenade t'a fait du bien? As-tu fait des rencontres?
-Oui, cela m'a fait un bien fou! Oh seulement quelques sans-coeurs, rien de bien dangereux... Et sinon j'ai lu tranquillement au bord de la falaise, c'est tout...
-Bien! Mettons-nous à table!"

[HRP : C'est fait, et j'espère que ça ne dérange pas que je fasse intervenir ainsi Demyx, si c'est le cas, MP moi, je modifierai =)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hey,who are you ? [PV Arturos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hey,who are you ? [PV Arturos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts: L'aube du crépuscule :: Les mondes :: Forteresse Oubliée-
Sauter vers: