Kingdom Hearts: L'aube du crépuscule


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand le destin prend ses marques...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand le destin prend ses marques...   Jeu 23 Sep - 22:43

Nom : Kami

Prénom : Raito (prononcez Laïto)

Age : 25 ans

Job : Voyageur inter-mondes

Description physique : Raito est un homme. Oui, il est important de le préciser. Comment cela, vous voulez plus de précisions ? Très bien... Raito est un jeune homme. Bon, je vais arrêter de vous faire languir et me lancer dans une description physique plus approfondie. De taille non négligeable (proche des deux mètres), Raito dispose d'une carrure qui se prête facilement à un style de combat mobile. J'entends par là qu'il préfère jouer sur son agilité et sa vitesse pour mener à bien un combat. De fait, il est souple et mince, une carrure idéale pour se déplacer rapidement sans être trop ralenti. Il possède des cheveux bruns d'une longueur moyenne. De son visage, on ne peut que rarement discerner les détails physiques pourtant particuliers qui le définissent comme un être définitivement à part. En effet, sa particularité de loin la plus marquée et la plus marquante est ses yeux. D'une couleur constamment changeante, personne ne sait quelle est la vraie couleur de ses prunelles, pour la simple et bonne raison que ses yeux sont photo-chromatiques, c'est-à-dire que la nuance de leur couleur change en fonction de l'intensité de la lumière qui les éclaire et du type de lumière, tandis que leur couleur est une composante des couleurs de l'environnement en face de lui. Certes, il s'agit là d'une raison plus complexe que ce à quoi on pourrait s'attendre, mais au final, les changements de couleur des iris de Raito suivent une logique implacable. Le visage du jeune homme est orné d'un nez fin dit en trompette (si cette appellation vous fait rire, dites-vous que c'est ainsi que l'on nomme la forme la plus courante des nez des gens), tandis que des lèvres toutes aussi fines généralement retroussées en un sourire mystérieux ou moqueur constituent le seul détail que l'on peut voir de son visage hormis le menton droit terminant son visage et lui donnant un port altier lorsque la capuche qui le dissimule est enlevée. Comment ? Vous n'étiez pas au courant que son visage était dissimulé ? Eh bien c'est désormais chose faite, ma foi. Et cette capuche faite de tissu blanc fait partie d'un tout : une cape elle aussi d'un blanc de neige assez longue pour recouvrir son corps entier si besoin. La majeure partie du temps, Raito garde sa capuche, ne laissant ainsi voir que le bas de son visage, mais il arrive en certaines circonstances qu'il décide de l'enlever. Et lorsqu'elle est mise, elle ne le gêne nullement, puisque, depuis le temps qu'il porte cette cape, il a eu le temps d'apprendre à se repérer malgré sa vision obstruée par le tissu. Le reste de son corps étant généralement aussi enroulé dans sa cape, il est peu probable que vous ayez un jour l'occasion de discerner ses vêtements. Mais dans ma grande mansuétude, je vais vous les décrire. En-dessous de sa cape donc, il porte un ensemble blanc lui aussi (j'espère que vous avez remarqué que le blanc est une couleur qui revêt une importance particulière pour lui), constitué d'un T-shirt laissant voir ses bras nus jusqu'à la moitié de ses avant-bras et montrant par la même occasion des muscles fins mais bel et bien présents, et d'un pantalon aux manches ni trop larges, ni trop étroites, et descendant jusqu'à recouvrir ses chaussures blanches (non ce n'est pas que les chassures noires n'étaient pas dans ses moyens, c'est un choix qu'il a fait). Un peu léger, certes, mais avec sa cape, il ne peut se permettre de porter de lourds habits. Ai-je oublié quelque chose ? Mais oui ! Comment parler de Raito et omettre ses marques ? Ces symboles ornant le dos de ses mains représentent respectivement la Lune sur la main gauche et le Soleil sur la main droite. Il dispose également d'une marque en forme d'étoile qui apparaît dans des circonstances spéciales. Ces marques peuvent s'illuminer parfois, et non sans raison. Ce n'est d'ailleurs qu'en étant illuminée que sa marque en forme d'étoile peut apparaître. Celle-ci, lorsqu'elle est visible, est illuminée en jaune, tandis que la marque du Soleil s'illumine en rouge et la marque de Lune s'illumine en bleu. Chacune de ces marques a un pouvoir particulier qui ne se dévoile que lorsqu'elle est illuminée. Mais il vaut mieux pour vous qu'elles ne s'allument pas si vous êtes l'ennemi de Raito... Conseil d'ami...

Caractère : Que ce soit dans son attitude ou dans son caractère, Raito est quelqu'un de très mystérieux et de très secret. Il ne se dévoilera à quelqu'un que si cette personne le mérite ou représente un danger, que ce soit pour une personne, pour un monde, ou pour la Lumière en général, et encore, il n'enlèvera pas forcément sa capuche dans ce deuxième cas. Il pourra alors montrer deux caractères très différents l'un de l'autre. Attention, je n'ai pas dit qu'il est schizophrène ! Vous feriez une erreur monumentale en le croyant. En présence d'une personne qui mérite selon lui qu'il enlève sa capuche, il sera aimable et se révèlera être une compagnie très agréable. En revanche, si vous vous attirez les foudres de sa colère, Raito se montrera impitoyable envers vous. Loin de laisser sa colère éclater à la moindre occasion, le jeune homme sait garder son calme et faire preuve d'une grande concentration durant un combat. Bien sûr, il arrive qu'il sorte de ses gonds si on le provoque trop. Lorsqu'il reste dissimulé, Raito fait preuve d'un humour rempli d'ironie. L'utilisation de ses marques et par conséquent la libération de leurs pouvoirs reposant sur l'émotion qui domine en lui, Raito a appris à changer d'état d'esprit en dépit de n'importe quelles circonstances, mais il laisse la plupart du temps libre cours aux émotions qui se manifestent d'elles-mêmes. En bref, à l'instar de ses yeux, le caractère de Raito est un astre aux multiples facettes constamment changeantes. Tous ces caractères si différents... Ne seraient-ils finalement qu'un moyen de cacher une histoire douloureuse ? Seul Raito a la réponse à cette question et ne la laisse jamais deviner.

Histoire : L'histoire de Raito débute comme celle de tout être, donc avec une banalité affligeante. Jeune homme semblable à tous les autres dans un monde très éloigné de l'ensemble de mondes connus ici, Raito errait sans but. Journée après journée, inlassablement et indéfiniment. Son seul plaisir était d'observer les étoiles. Comme je vous l'avais dit, ceci est d'une banalité sans nom. Toutefois, un point le différenciait des autres : ses yeux à la couleur changeante. Certes, les changements de couleur pouvaient donner des résultats intéressants, mais tous ceux qu'il croisait ne retenaient que l'étrangeté de cette particularité, et il restait donc seul. Sa vie avait cependant pris un tournant inattendu lorsqu'il avait aperçu un soir une lumière étrange au beau milieu d'un parc qu'il avait l'habitude d'arpenter, les yeux vers le ciel, sans crainte de bousculer quelqu'un, car il n'y avait que peu de monde qui prenait le temps de se reposer dans ce parc. Se rapprochant, il avait alors remarqué non sans stupeur que cette lumière décrivait une ellipse verticale d'une taille proche de celle d'un humain. Intrigué, Raito s'était encore rapproché, jusqu'à se trouver debout devant cette source inhabituelle de lumière. Une silhouette avait alors jailli du portail et était tombée sur le jeune homme. Surpris, il était tombé à la renverse avant de détailler l'entité étrangère. Il s'agissait d'une jeune femme qui semblait avoir à peu près le même âge que lui. Légèrement plus petite que lui, elle avait des cheveux d'un blond presque étincelant, et une peau très claire, tellement claire qu'on pouvait presque croire qu'elle était d'un blanc pur. La voyant complètement immobile, Raito s'était mis à paniquer. Puis il avait pris le pouls de la jeune femme. Celui-ci étant régulier, de même que sa respiration, il s'était calmé et avait commencé à s'interroger sur la provenance de cette mystérieuse inconnue. Entièrement vêtue de blanc, sa tenue n'était clairement pas originaire du monde de notre jeune homme. Et de toute façon, jamais il n'avait entendu parler de portails lumineux. Lentement, la source de lumière s'était éteinte, laissant les jeunes gens seuls dans l'obscurité trahie par l'éclat de la Lune. Raito avait regardé la lumière se dissiper, puis s'était relevé et avait porté la jeune femme jusque chez lui. Ce n'était pas un enlèvement puisque personne ici ne la connaissait, et il ne se voyait pas la laisser seule, allongée sur l'herbe du parc. L'allongeant dans un lit, Raito l'avait regardée dormir, en tâchant de ne pas s'assoupir lui aussi. Il avait alors senti quelque chose naître en lui.

Quelques heures plus tard, lorsque la jeune femme s'était réveillée, elle s'était mise à tourner la tête autour d'elle pour se repérer, puis elle avait finit par remarquer le jeune homme. Celui-ci lui avait alors décrit son arrivée précipitée et expliqué pourquoi elle se trouvait chez lui. La jeune femme avait alors déclaré ne plus se souvenir d'autre chose que de son prénom. Même la raison pour laquelle elle s'était déplacée en urgence par le portail de lumière lui restait inconnue.

Pendant près de six mois, la jeune fille, prénommée Aurore, apprit tant bien que mal à vivre dans le monde de Raito. Les deux jeunes gens furent vite de plus en plus proches. Il n'était pas rare qu'ils passent leurs soirées à regarder les étoiles, assis sur un banc du parc où Aurore était apparue. Pendant ces six mois, les deux jeunes gens furent aussi heureux qu'ils pouvaient l'être. Puis une nuit, Raito avait fait un rêve très étrange, à la suite duquel il avait remarqué qu'Aurore avait disparu. Se découvrant des capacités nouvelles, il s'était entraîné jusqu'à pouvoir partir à la recherche de son amie. Faisant le serment de ne pas revenir sans elle, il avait mis sa cape blanche confectionnée plus tôt, et avait créé un portail de Lumière. Depuis, il voyage entre les mondes, déterminé à retrouver Aurore.

RPTest :
Quelque part, au bord d'une falaise, face à la Lune, un jeune homme se souvient...
Dans un monde éloigné, au milieu d'un parc, assis sur un banc, deux jeunes gens observent les étoiles. Soudain, le jeune homme se tourne vers la jeune fille assise à côté de lui.

"Tu es sûre que tu ne te souviens de rien Aurore ?"

La jeune fille cesse de regarder le ciel pour regarder le jeune homme.

"Cela fait six mois que je suis arrivé sur ton monde. Mon seul souvenir était mon prénom. Depuis tout ce temps, tu as veillé à ce que je me sente comme si j'étais sur mon monde d'origine. Mais ma mémoire ne m'est toujours pas revenue."

Aurore pose sa main sur la joue du jeune homme tandis qu'une étincelle éclaire ses yeux et qu'une vague de chaleur traverse le corps de son compagnon.

"Si je m'étais souvenue de quelque chose, je te l'aurais dit, je te le promets Raito."

L'interpellé soutient le regard chargé d'émotion que lui adressait Aurore puis il se rapproche d'elle jusqu'à ce que leurs lèvres se rejoignent pendant qu'une étoile filante traverse les cieux...

Quelque part, au bord d'une falaise, face à la Lune, une jeune homme se souvient et une larme roule le long de sa joue...
Tout était allé tellement vite... Après six mois pendant lesquels Aurore apprenait à vivre dans le monde de Raito, le jeune homme avait fait un rêve. Le rêve. Celui après lequel tout ce qu'il aimait avait disparu. Il se souvient encore...

Sur le canapé où il avait élu domicile, laissant son lit à Aurore, il tâchait tant bien que mal de trouver le sommeil, puis celui-ci l'avait englouti avant que le jeune homme ne s'en soit rendu compte. Ce qu'il se passa dans son rêve se déroula avec la clarté des songes trop réels pour n'être que des rêves mais trop fantastiques pour être réels. Une masse d'un noir absolu l'entourait, ne lui laissant aucune échappatoire. Sans savoir où était le danger mais sachant tout de même que danger il y avait, Raito s'était mis à courir devant lui, sans s'arrêter. Puis il avait aperçu la silhouette de celle qui était désormais le centre de son univers. La silhouette d'Aurore. Il avait donc accéléré pour lui dire de se mettre à l'abri, pour retenir la masse sombre pendant qu'elle irait en lieu sûr. Malgré ses cris, le visage d'Aurore restait serein lorsque celle-ci s'était retournée. Elle l'avait pris dans ses bras et mumuré à son oreille.

"Les ombres se renforcent. Bientôt elles anéantiront tout. Je vais te permettre de repousser les ombres."

Une lumière aveuglante avait alors empêché Raito de voir quoi que ce soit. Puis, lorsqu'il avait enfin pu voir clair, Aurore avait disparu et de la lumière émanait de ses mains. Surpris, il les avait alors examinées, y remarquant des marques étranges, l'une en forme de Lune sur le dos de sa main gauche, et l'autre en form de Soleil sur le dos de sa main droite. Deux créatures noires étaient alors apparues, éclairées par la lumière des mains de Raito. Poussé par le désespoir de retrouver sa compagne, le jeune homme avait senti une force traverser ses bras, et jaillir par ses poignets, pour transpercer ensuite les créatures. Les traits de lumière avaient ensuite fini par s'éteindre, laissant place à deux chaînes de métal greffées à ses poignets. Les chaînes étaient ensutie revenues vers lui, s'enfonçant dans la chair de ses poignets sans lui causer la moindre douleur.

Il s'était réveillé en sursaut et s'était empressé de vérifier que ce n'était qu'un rêve. Mais les marques étaient bel et bien présentes sur le dos de ses mains. Paniqué, il avait alors remarqué qu'une étrange lumière envahissait la salle, et semblait venir de lui. Il s'était alors précipité vers le miroir le plus proche, percutant meubles et murs au passage. Il avait alors vu une étoile briller en jaune sur son front. Ne sachant que faire, il s'était mis à crier le prénom de celle qu'il aimait.

"Aurore !"

Pas de réponse... La lumière de sa marque avait fini par s'éteindre. Etrangement, contrairement aux marques de ses mains, celle-ci avait disparu. Courant vers le lit qu'occupait Aurore, il espérait qu'elle n'avait rien, et que si elle ne répondait pas, c'était parce qu'elle dormait toujours. En arrivant devant la porte ouverte de la chambre, il avait remarqué avec horreur que le lit était vide. Depuis ce jour, il s'était découvert de nouvelles aptitudes. Les chaînes de son rêve pouvaient réellement jaillir de ses poignets. Repensant à l'arrivée de son amie, il avait essayé de créer des portails lumineux. Il avait fini par y arriver, mais il n'était pas satisfait. Il s'était entraîné encore et encore, jusqu'à ce que ses portails n'aient de la lumière que son essence, tout en continuant de s'améliorer au maniement de ses chaînes. Il finit par atteindre son but. Ses chaînes répondaient à la moindre commande de son esprit, et ses portails ne dégageaient plus de lumière autour d'eux, pour une discrétion accrue. En hommage à Aurore, il décida de ne désormais porter que du blanc. Il acheta un T-shirt et un pantalon blancs, ainsi qu'une paire de chaussures de la même couleur. Il se confectionna ensuite une cape avec une capuche. Une fois satisfait du résultat, il la mit et partit de ce monde en se faisant la promesse de ne pas revenir sans son amie.

Quelque part, au bord d'une falaise, face à la Lune, un jeune homme se souvient et une larme roule le long de sa joue tandis qu'il se lève, décidé à tenir sa promesse.
Les yeux rivés sur la multitude d'étoiles scintillant dans le ciel, Raito remet sa capuche.

"Aurore... Attends-moi."

Il créé ensuite un portail de Lumière qui l'emmène dans un autre monde, tandis que le jour se lève lentement au loin et qu'une voix se fait entendre, léger murmure soufflé par le vent.

"Raito... Pardonne-moi..."

Code :[validé par NamM' <3]

Groupe/Alliance/Faction : Humains

Rang : Etoile parmi les astres

Comment avez-vous connu le forum ? Je suis celui qui aura bientôt plus de comptes que notre admin vénérée XDD... Vous l'aurez compris, c'est Sora, et cette fois je fais venir un personnage de mon cru.

Autre chose à ajouter ? Explication pour les membres : Aurore est en réalité la déesse grecque Aurora, soeur d'Hélios, le Soleil, et Séléné, la Lune. Comme son nom l'indique, elle symbolise l'aurore. Sute à un événement mystérieux, elle a dû fuir son monde et est ainsi arrivée sur celui de Raito, oubliant sa nature et ses pouvoirs. Lors du rêve de Raito, elle a transmis une partie de ses pouvoirs au jeune homme afin qu'il puisse lutter contre les Ténèbres, mais ce faisant, elle s'est affaiblie. Bien sûr, Raito ignore la vraie nature de son amie. En fait, Aurore (ou plutôt Aurora) a recouvré la mémoire peu de temps avant le rêve du jeune homme, mais lui a caché la vérité pour ne pas l'inquiéter. Elle se trouve désormais dans un lieu inconnu, duquel elle ne peut s'échapper sans aide.

J'aurais préféré que la jeune fille ait un prénom signifiant "Etoile" mais d'une, je n'ai pas trouvé de prénom qui me convenait d'après ce critère, et de deux, la parenté d'Aurora avec Hélios et Séléné m'arrangeait bien.


Dernière édition par Raito Kami le Dim 26 Sep - 22:58, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arturos D'Endrylia
Invocateur Nomade
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 27
Localisation : Sur son lit, devant son pc =)

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
103/500  (103/500)
Niveaux:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Quand le destin prend ses marques...   Ven 24 Sep - 21:51

Bienvenue Dieu de lumière(je n'ai fait que traduire ton nom xD) ou Re bienvenue pour la ènième fois... Je ne fais que passer brièvement pour voir les nouvelles têtes^^...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le destin prend ses marques...   Sam 25 Sep - 15:10

Merci pour le re bienvenue, et pour la traduction, en effet c'est la signification voulue (genèse du personnage : dans un forum que j'ai créé mais qui n'a jamais décollé, il y avait trois admins, et j'étais celui de la Lumière, il fallait donc un nom approprié ^^).

EDIT : Voilà j'ai fini ma fiche, et sans vouloir être prétentieux, j'en suis très satisfait. Je n'ai plus qu'à attendre l'avis de NamM' quand elle reviendra.
Revenir en haut Aller en bas
NamMisa
Princess of Destruction ~~ Succubus with broken dreams
avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 15/07/2009
Age : 23
Localisation : C'est un secret qui te couteras ton âme

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
430/450  (430/450)
Niveaux:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Quand le destin prend ses marques...   Dim 26 Sep - 23:03

...

*retient une larmichette suite au rptest*

c'est trop triste T_T !!!

Validé avec les honneurs, on peut pas dire le contraire là.

_________________

Bienvenue en enfer mon ange.
I'm a Blood Queen
Do you think you have any chance? Well, you're a goddamn Philistine
i am a super geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrrha-matsuei.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le destin prend ses marques...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le destin prend ses marques...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts: L'aube du crépuscule :: Avant de rp :: Salle d'interrogatoire :: Fiches validées-
Sauter vers: