Kingdom Hearts: L'aube du crépuscule


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rien ne réchauffe un coeur perdu (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Quistis Trèpe
Simili vengeresse
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/10/2011

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
236/450  (236/450)
Niveaux:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Rien ne réchauffe un coeur perdu (libre)   Sam 29 Oct - 20:09

De tous les mondes qu'elle avait visité pendant toutes ces années, la Citée du Crépuscule était sans aucun doute celui qui se rapprochait le plus d'un foyer pour Quistis. Ici, elle avait l'impression que rien ne pouvait lui arriver. Tout était si calme, si agréables. Bien loin de ce qu'elle avait connu durant son enfance au Jardin Radieux.
Entre ombre et lumière, baigné constamment dans la lueur orangée du crépuscule, une ambiance paisible enveloppait la cité. Quand Quistis était fatiguée ou stressée, elle venait vivre un peu dans le coin. Elle avait même réussit à trouver un travail qui lui permettait d'avoir une excuse pour s'absenter. Elle était prof remplaçante dans les écoles. Et les rares fois où elle avait effectué ce travail dans le coin, ses élèves avaient étés heureux de l'avoir comme professeur malgré sa froideur apparente. Selon les parents, malgré son jeune âge, elle était une prof compétente qui ne se laissait pas envahir par ses émotions. S’ils avaient sur la vérité, il était certain qu'elle aurait été cataloguée comme un monstre.
Car elle ne pouvait simplement pas se laisser emporter par les sentiments: elle n'en avait simplement pas. C'était une Simili, une coquille vide à la recherche de son cœur.
Mais ces temps-ci elle n'avait pas à jouer la carte du professeur pour expliquer son retour. Les enfants étaient en vacance et un professeur pouvait bien se détendre un peu non? Elle était donc près de la Gare, assise sur le bord du muret qui donnait une vue imprenable de la ville avec un café à emporter à la main. Le café était une des seules choses qui la réchauffait encore un peu. Rien ne pouvait réchauffer son cœur perdu mais boire la boisson brûlante était une des seules choses qui lui apportait des sensations agréables qui pouvait se rapprocher d'un sentiment.
Elle soupira, songeant un instant à Squall qui vivait heureux avec les survivants de l'attaque du Jardin Radieux. Elle devait trouver un moyen de l'affaiblir et de l'éloigner des autres ainsi, elle s’emparerait de son cœur pour remplacer celui qu'elle avait perdu... il fallait juste trouver comment. Ses yeux de glace fixèrent le soleil, inexpressifs. Elle devait arrêter de penser à ça.
Se levant de son perchoir, elle marcha en direction de la ruelle, les yeux rivés sur le soleil si bien qu'elle se cogna contre quelqu'un, renversant son café brûlant sur elle et la personne en face d'elle.

"M*****! Mon café... Désolée de vous avoir bousculé. Rien de cassé?" demanda-t-elle d'un ton détaché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angusticlavii
Cardinal de Luxure~~Dark Knight <3
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
215/500  (215/500)
Niveaux:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Rien ne réchauffe un coeur perdu (libre)   Dim 30 Oct - 17:53

Le réveille matinale n'était décidément pas fait pour Angusticlavii et aussi loin qu'il puis-se s'en souvenir, il en avait toujours été ainsi. Bien loin dêtre original, ou bien si venant d'un démon. Il était encore plus difficile pour lui de se réveiller lorsqu'il dormait mantenant dans les appartement luxieux réserver aux Cardinaux Infernaux. De plus, dormir "seul" n'était pas dans ses habitudes et "dormir" n'était acceptable qu'une fois tous méfait accomplit! Tel était la routine d'Angusticlavii. Pourtant aujourd'hui il n'aurait pas du car il avait une tâche primordiale qu'il pourait peut-être tourner à son avantage. Cette succube rebelle vallait le coup d'être enroler dans sa légion. S'extrayant du lit, s'abillant à peine de ses vêtements de cardinal il donne quelque directive au sujet de son partenaire de chambre vu que celui-ci était encore assoupie. Une fois préparer, il fit appel à son garde personnel toujours poster devant la porte de sa chambre et lui ordonne de faire prétendre qu'il est encore dans ça chambre. De quoi rester un brin mystérieux au niveau de ses actions. Il savait que ça mission ne durerait pas quelque jours. Si le Cardinal de Luxure en venait à disparaître, il est fort probable que son clan soit razée par les forces célèstes. Fortitudo, Virtu Cardinal de Fortitude ne laisserait certainement pas cette oportunité de venger sa défaite et la mort de Iusticia, Virtu Cardinal de Justice. Restait maintenant plus qu'à se ruée vers le monde des mortels, quelque chose de simple lorsque l'on sait que les chemins reliant les sphères est si infime. Si brève... Il n'y a que le purgatoire. Pénétrant d'une sphère à l'autre aussi facilement que de dire "Bonjour", il arrive dans une cité ou les contrastes était relativement fort. Contrairement au enfers, la douce chaleur du crépuscule était pleine de vie. Comme si un voile de velour venait carresser les joues du cardinal. Au vu du décors, de la grande horloge qu'il pouvait voir de la ruelle où il était, il devait être prêt d'un gare. De plus on pouvait entrendre des trains ainsi que des tramways... Il avance lentement. Il n'avait pas penser qu'il lui faudrait peut-être des renseignements sur où est cette succube. Demander au gens ne servirait surement à rien. Quelqu'un le percute et un liquide brûlant coule le long de sa nuque.

> M*****! Mon café... Désolée de vous avoir bousculé. Rien de cassé?

Il se retourna calmement et se demanda s'il ne devrait pas faire comme s'il avait mal... Non, la seul chose qu'il remarqua était le café tachant sa noble veste... Il commença alors à hurler.

> Put***! MA VESTE TOUTE NEUVE! Trop la honte! Ils vont trop se f*utre de moi! En plus c'est... Put***!

C'est yeux se pose sur la jeune femme ravissante devant lui. Elle semblait mure et autoritaire mais là n'était pas la question. La première chose qu'il lui vient en tête est: il y a de ravissante créature dans cette ville. Tendant la main vers elle, il pose tel un Don Juan...

> Pour réparé votre méfait, m'accorderez-vous le luxe de vous invitez à soupé dans un bon restaurant?


S'il y en a un bien sur! Encore une fois, en tant qu'incubes et "Cardinal de Luxure", toutes personne suseptible d'attirer son attention devient sujet principal. L'une des raisons encore une fois du pourquoi le Clan de Luxure n'est pas bien estimer aux enfers.

[HRP: Pas top mon rp.... Comme dit mon prof: si vous pensez que ces mauvais... C'est que ça l'est! T_T]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quistis Trèpe
Simili vengeresse
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/10/2011

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
236/450  (236/450)
Niveaux:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Rien ne réchauffe un coeur perdu (libre)   Dim 30 Oct - 18:32

Même elle aurait pu le prédire, l'homme qu'elle avait bousculé s'était mis à jurer comme un Loup de Mer. Mais étrangement il se plaignait plus d'avoir du café sur sa veste que de la chaleur du dit liquide. Soit ses vêtements étaient vraiment épais et le café n'avait pas atteint sa peau soit c'était l'homme le plus imbu de son apparence qu'elle avait jamais rencontré. Quoi qu'il en soit, elle pouvait dire adieu à son après midi de détente. Mais les Jurons de l'inconnu cessèrent aussi vite qu'ils avaient commencés.
Il tendit la main en sa direction et lui demanda le plus naturellement du monde qu'elle accepte de diner avec lui en compensation de ce petit incident. Génial de tous les garçon sur qui elle pouvait tomber dans cette ville, il fallait que ça soit Don Juan. Au moins c'était pas ce petit prétentieux de Seifer...
La Simili soupira, comme ennuyée, elle faisait très bien semblant, puis répondit.

"Doucement Casanova. On viens de se rencontrer, je viens de renverser mon café sur vous, on ne s'est même pas présentés et vous vous attendez à ce que j'accepte de dîner avec vous? On peu dire que vous avez de l’espoir. "
Ca ne pouvait pas lui faire de mal d'accepter de dîner avec lui, surtout qu'il était beau garçon. De toute façon elle ne pouvait pas développer de sentiments envers lui... Mais elle n'était pas le genre de personne à accepter de dîner avec un homme sans le connaitre un minimum avant.
"Au moins commençons par nous présenter. Je suis Quistis Trèpe."
Au ton de sa voix, on aurait pu penser qu'elle était aussi froide qu'un glaçon ou désintéressée. Elle avait juste pas envie de faire un effort pour paraitre intéressée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angusticlavii
Cardinal de Luxure~~Dark Knight <3
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
215/500  (215/500)
Niveaux:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Rien ne réchauffe un coeur perdu (libre)   Lun 31 Oct - 18:31

De toute les créatures qu'il avait pu rencontré, elle était loin d'être la première à le repousser au premier abord. Elle lui répondit assez sèchement mais Angusticlavii n'accordait à la réponce que le bénéfice de modifier la suite de ses propres propos. La "chasse" n'a du goût que lorsqu'elle s'accorde avec "plaisir"... Il la dévisage un moment, elle était vraiment jolie avec de belle forme et apparament un caractère bien spécifique...

> Miss Trèpes... Sâchez que j'ai amadoué bien des reines et des déesses en passant par des pharaons et même des empereurs. Penssez-vous être plus forte que Sémiramis, reine d'égypte connu pour avoir autorisé l'inceste, aimé son frère et trompé son frère avec moi-même? Remarque son frère l'a trompé avec moi-même... Je suis trop fort! Je parle beaucoup mais je ne me suis pas présenter... Je suis Angusticlavii, cardinal infernal de Luxure. Mais on peut se passer du reste, Angus' suffira pour vous.

Il reprend une pose correste et plus standard. Il enlève son menteau et regarde avec regret la tâche de café. Affichant un aire abattu. Il le place sur son bras et reprend un sourire de séducteur prédestiner. Il avait beaucoup parler d'un coup. Le "beaucoup" est un peu faible. Rien était mensonge et tous était vérité. Mais qui croirait les dires d'un Don Juan? De plus, au vu des informations il y a peu de chance qu'elle soit vrai. C'était bien silencieux ici, sous le soleil constament crépusculaire de cette cité......

> Au moins, rien que pour le plaisir des yeux j'ai pu vous dévorez du regard. Vous qui vous accordez parfaitement avec les couleurs flamboyantes du crépuscule.

Le charme... Non, tous est dans le charisme et l'abilité à utiliser les mots. S'il pouvait accorder "plaisir" et "travail". Cette succube serait un jeu d'enfant à convertir! Cette mademoiselle Trèpes, Quistis Trèpes pourait servir d'entrainement, lui qui en a pas eu depuis qu'il est passé cardinal. D'autant plus lorsque le sujet d'entrainement est une ravissante demoiselle. Il faut avoir du goût lorsque l'on est cardinal de Luxure! On prend pas n'importe quoi! Les gens sont faient pour être inégaux. Surtout en beauté! ...

[HRP: Vraiment du narssicisme... J'espère que je le joue bien!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quistis Trèpe
Simili vengeresse
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/10/2011

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
236/450  (236/450)
Niveaux:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Rien ne réchauffe un coeur perdu (libre)   Lun 31 Oct - 19:58

Quistis haussa un sourcil. Voilà des paroles bien curieuses. Il ne pouvait cependant dire vrai. Elle avait étudié l'histoire et, même, elle n'avait pas besoin de toutes ces connaissances pour savoir que l'homme en face d'elle était bien trop jeune pour avoir connu les pharaons. Il divaguait, c'était certain. Quel était la chance pour qu'elle tombe vraiment sur un cardinal des enfer? Surtout dans la citée du crépuscule. Voilà qu'elle en était venue à croire en ce genre de possibilité... Elle devais être fatiguée pour avoir de telles pensées. Mais avant de devenir Simili, elle ne croyait pas non plus qu'il était possible de vivre sans son cœur.
"Que d'exploit que vous me comptez là Angus. Vous devez sans doute avoir trop souvent lu la Divine Comédie. Très bon livre cela va de soit mais vous croyez vraiment que j'avalerais ce genre d'histoire?"
Elle se moquait très clairement des paroles d'Angus, les prenant pour des divagations, ou du moins c'est ce qu'elle essaya d'exprimer. Elle plongea ses yeux couleur de glace dans ceux du prétendu cardinal, semblant le défier de lui dire la vérité, de lui donner une preuve de ce qu'il avançait.
Il la complimenta sur son physique. Elle aurait du s'y attendre. Ça avait toujours été la première chose qui attirait les gens vers elle: sa beauté. Et elle savait très bien où ça pouvait mener. Elle était belle petite fille, elle était belle adolescente, elle restait belle après la mort de son cœur... S'il avait pu lire à travers les apparences, sans doute aurait-il vu la femme brisée à l’intérieur mais personne n'avait jamais réussit à aller au delà de sa carapace. Typique...

"Je doute que les couleurs du crépuscule m'aillent si bien. Voyez vous, le crépuscule est entre lumière et ténèbres, il réchauffe une dernière fois les cœurs avant que la nuit tombe. Le soleil est toujours présent au crépuscule, chaleureux et réconfortant... Non... Je suis aussi éloignée du crépuscule que le jour l'est de la nuit. "
Elle venait de lui donner un aperçu de sa personnalité, donnant presque un indice sur sa nouvelle nature. Elle se demandait s'il serait toujours aussi persistant s'il comprenait ce qu'elle venait de lui dire.
"La beauté à un prix que j'ai bien trop souvent payé Angus. Si vous essayez de me séduire, il ne faudra pas compter sur les flatteries."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angusticlavii
Cardinal de Luxure~~Dark Knight <3
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
215/500  (215/500)
Niveaux:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Rien ne réchauffe un coeur perdu (libre)   Mar 1 Nov - 17:54

Cette femme avait quelque chose d'inhabituelle, d'inhumain. Il avait brièvement entendu dire qu'une certaine personne avait saccager les mondes mais n'en avait pas vraiment prêté attention. Encore un défaut typique du clan de Luxure. La seul chose qui les intérresses aussi bien dans la sphère des vivants que celle des morts est le désire de la chair. Pourtant, cette fois il était bel et bien en mission et aucun but de la mission n'avait de réelle rapport avec ça. Juste le faite que la cible: une succube, est une démone affilié à son clan. Revenons à cette femme, Quistis Trèpe qui ne croyait vraissemblablement pas à ses dires. En même temps qui l'eu cru?

> Que d'exploit que vous me comptez là Angus. Vous devez sans doute avoir trop souvent lu la Divine Comédie. Très bon livre cela va de soit mais vous croyez vraiment que j'avalerais ce genre d'histoire?"

Oh? C'est ainsi que mademoiselle Trèpe le prend? Comme un récit tiré de la Divine Comédie? Qui sais ce que cache réèlement ce genre d'histoire... De plus, Angusticlavii aime la lecture... Lubrique bien sur, mais il a lu la Divine Comédie. L'affirmation de Miss Trèpe le fit sourir au contraire, alors que cette dernière plongeait ses yeux de glace dans les siens. Il est vrai qu'il était possible de ressentir le défi lancé par cette femme, mais l'art de la séduction est aussi de mettre une certaine "envie" de découvrir chez la victime. Les vampires sont également bon dans se jeu là lorsqu'ils ne sont pas affamé bien sur... Certain aime joué avec les sentiments des gens, lire leur pensés et tiré sur les cordes sensibles pour que la victime tombe dans la toile de son prédateur. Mais, Angusticlavii aurait trouvé ce jeu bien moins amusant s'il avait ce genre de pouvoir. Après tous, il n'a que de le titre de cardinal et non les pouvoirs de la ligné principal d'Asmodéus et d'Asmodaios. Cette femme semblait repousser les avances du cardinal. S'opposer au crépuscule lorsque les couleurs même qui caractérise cette personne en face de lui son celles du coucher de soleil. Si elle le dit... Alors nul raison de la contre-dire. Et comme elle le dit, les flatteries ne peuvent la séduire. Vraiment? Dans ce cas, peut-être que cracher du venin lui conviendrait d'avantage?

> Ne vous voilez pas derrière le masque de la femme glaciale, Miss Trèpe. Il vous va si bien que je pourrais croire que se n'est qu'une fascade pour affronter le monde extérieur. C'est quelque chose de fréquant lorsque l'on se retrouve seul, isolée... Comme "abandonnée"... Mais ne vous en faite pas, le monde n'est pas si rude que ça. Il y a toujours pire, je vous le garantie!

Ces mots n'avaient rien de vraiment adéquoite au premier abord mais il n'avait pas non plus beaucoup de temps pour réfléchir à la meilleur stratégie face à une femme "difficile". De plus, le temps lui manque semblerait-il. Dans le ciel, des remoues, comme si la terre ferme et le ciel était séparé par de l'eau. C'était un signe qu'il connaissait que trop bien. Et il doute fort que quelqu'un d'autre ici ne puis-ce le voir, cette femme allait être en danger. Non, lui était en danger... Qui avait pu les avertirs de sa présence ici? D'un ton toujours aussi noble, il prévient la jeune femme...

> Je ne puis terminer notre petit conversation, si cela ne vous dérange pas je vais réenfiler cette veste tâcher et vous laissez ici...

Les remoues étaient le signe que le purgatoire était occupé et qu'une immertion était possible. Il pouvait distingué que derrière les portes du purgatoire un diablotin guerrier allait faire surface. "Ouf", si c'est une légion des enfers c'était pas une catastrophe. Un ange ici et la ville aurait été un champ de bataille. Il allait émerger devant la gare.

> Si vous le désiez, nous pouvons toujours nous retrouvez plus tard. Je n'oublirais certainement pas votre visage...

Juste un petit clin d'oeil avant de ne courir le long de la ruelle vers la gare. Le diablotin guerrier est entre autre un "diablotin" géant muni d'une hache d'une taille proportionner à la sienne. C'est entre autre le Beloved du clan des Puissances pour les anges. Arrivant sur la petite place, le démon colossal l'attend.

Démon de l'ordre de la Violence
..................Vulgarité
...................Verrine

> La succube... Où est-elle? Elle est ici.

> Vraiment? Attend là... C'est comme ça que tu me parle? J'vais en touchez deux mots à Satan et on va voir si tu continuras à me parler comme ça.

L'impolitesse du clan de Violence était connu mais là question qui trotte dans ça tête était "est-ce que la succube est vraiment ici?" et il ne tarderait pas à le lui poser. Mais la réponse de cette brute n'était autre qu'un juron qui était quelque chose qu'il avait l'habitude de faire. De toute évidance, il ne pouvait pas se battre ici. De plus peut-être que Miss Trèpe l'a suivi et détourner le regard pour s'en assuré reviendrait à se prendre un bon coup de hâche dans la figure...

> Je s'en l'odeur de la succube... Proche et loin... Loin et proche. Je dois la tuer...

> Je ne puis te laisser faire, grosse larve. Si quelqu'un doit s'occuper d'elle, se sera moi.

Le menançant avec son épée légendaire qu'il venait de faire apparaître, il le défi de vouloir s'approcher d'avantage. Il n'est pas là pour protéger la succube rebelle mais pour la ralier à son clan. Dans le meilleur des scénarios possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quistis Trèpe
Simili vengeresse
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/10/2011

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
236/450  (236/450)
Niveaux:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Rien ne réchauffe un coeur perdu (libre)   Mar 1 Nov - 19:45

Cachée derrière une façade pour affronter le monde extérieur, seule et isolée. Il avait réussit à voir par delà des apparences. Elle aurait sans aucun doute souffert que cet inconnu ai réussit à la percer à jour... si elle pouvait encore avoir des sentiments. Comme par réflexe, quand ses paroles furent prononcées, Quistis eut une mine peinée, heurtée, blessée. Les souvenirs étaient plus fort parfois que son absence de cœur. Son enfance, sa mère biologique, le dédain de Squall à son égard... Ses parents adoptifs...
C'était tout ce qui lui restait maintenant, des souvenirs douloureux et amer.
Angus regarda le ciel un instant, se détachant de son regard de glace puis annonça son départ avec précipitation. Étrange personnage... lui qui avait mis tant d'ardeur à tenter de la séduire, il partait comme ça juste un clin d’œil et quelques paroles en l'air ? Qu'essayait-il de cacher? Elle fit mine de continuer son chemin mais utilisa un miroirs de poche pour vérifier par où passait Angus. Il retournait sur la place de la Gare. Il n'y avait pourtant pas de train à cet heure ci.
Dés qu'il fut hors de vue, la jeune femme tourna les talons et s'approcha discrètement de la Gare. Arrivée à proximité, elle entendit les birbes d'une conversation.

*Satan?!... Alors ce serait... non il doit encore dire des bêtises... *
Une autre voix répondit aux paroles d'Angus, cette fois ci parlant d'une succube. Soit ils étaient tous les deux fou soit elle avait eu tore de prendre la présentation d'Angus pour des bêtises. Elle s'approcha encore un peu et vit Angus parler à un... diable? Oui on pouvait dire que ça ressemblait à ça. Mais le temps des paroles était terminé si elle en croyait l'épée que venait de sortir le cardinal de la Luxure. Il allait quand même pas combattre cette chose armée d'une hache aussi grosse que lui tout seul? Si?
Quistis déroula son fouet attaché à sa taille. Save the Queen (le nom du fouet) allait tâter du démon. Elle sorti de sa cachette et s'avança avec un calme presque malsain jusqu'à la sortie de la ruelle, juste derrière Angus.

"Ainsi donc c'était vrai vos histoire? Qui l'aurait cru..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angusticlavii
Cardinal de Luxure~~Dark Knight <3
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
215/500  (215/500)
Niveaux:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Rien ne réchauffe un coeur perdu (libre)   Mer 2 Nov - 19:41

Le sourire aux lèvres, le regard plein d'envie d'en découdre avec la demi-portion en face de lui. Il n'y avait aucun doute, Verrine démon de la Vulgarité du clan de Violence allait en prendre attend que la différence de grade le permettrait. Pourtant une voix qui venait à peine de laisser derrière lui résonne alors dans ses tympans. Cette même voix qui commençait à lui donner du fil à retordre lors de leur conversation inachevée. Remarque, elle fut plaisante le temps qu'elle dura... Effectivement, il n'y avait aucun doute possible pour Miss Trèpe au sujet des dires du cardinal de Luxure. Mais il était vrai qu'il n'avait pas prêter attention au action de son adversaire. Le démon de Violence avait comme qui dirait pénétré complètement dans la sphère des vivants comme lui-même. Il est vrai que les démons du clan de la Violence et de la Luxure son les seuls clan à s'immerger complètement. Ainsi, il était normal que Quistis puis-se le voir. Normalement les combats se déroule dans le Purgatoire et donc quand bien même il se taperai dessus à la place de la gare, seul les dégâts auraient été visible.

> Miss Trèpe, mais c'est un fouet que vous avez là. Intéressant... Cela fait longtemps que je n'ai pas tâté du fouet! Euh... Je veux dire, rencontré quelqu'un qui se bat avec un fouet <3!


Il redonne toute son attention au démon et conclu ça discussion par un "Ne vous salissez pas les mains, je m'en charge <3" emplit d'un charme certain. Pour sur, Verrine n'allait pas se laisser vaincre facilement. Tous comme Angusticlavii, il avait une mission surement donné par Satan lui-même. Comme quoi... Léviathan avait bien fait de le mettre en garde sur les possibles agissements des autres cardinaux infernaux quand bien même ils avaient reçu l'ordre suprême de ne pas intervenir. Le seul problème pour le moment était Miss Trèpe. Il ne connait en rien ses capacités offensive et défensive et de ce qu'il avait pu en apprendre brièvement sur cette dernière était qu'il n'arriverait certainement pas à la faire battre en retraite!

> Verrine, je vais te donner un avant goût de la puissance d'un cardinal.

Angusticlavii n'aurait pas besoin de l'aide de Quistis pour se combat mais la faire intervenir pourrai être bénéfique. La toile du prédateur doit parfois s'effilocher avant de ne se refermer complètement sur sa proie! Avec un fouet, il n'y a pas énormément de possibilité d'action pour sur. Si il a bien analysé le caractère de Quistis Trèpe, alors il n'aura pas tord sur comment elle se bat... Levant brutalement son épée en l'air en projetant une onde sombre, rasant le sol que le démon bloque avec sa hache démesurée. C'était un très jolie Shadow Demon Fang <3 pour les connaisseurs mais cette attaque n'était qu'une diversion! Masqué par l'attaque, Angusticlavii déploie ses ailes et s'envole si rapidement qu'il parvient à se poser sur le dos de Verrine avant qu'il ne se replace en position pour attaquer. Tirant ses oreilles avec force, il laisse le soin à Miss Trèpe de lui donner un petite correction corporelle avec son fouet pendant que Verrine hurle de tout son être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quistis Trèpe
Simili vengeresse
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/10/2011

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
236/450  (236/450)
Niveaux:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Rien ne réchauffe un coeur perdu (libre)   Mer 2 Nov - 21:15

Angus allait bientôt voir qu'elle était bien plus qu'une manieuse du fouet. Elle aimait se battre, elle ne pouvait le nier. Détruire ses ennemis à coup d fouet ou de magie, quoi de plus jouissif. Les combats la défoulait et lui permettait de ne pas penser à ses désirs de vengeance ou à son passé douloureux. Après tout, créer ses propres techniques de combat était ce à quoi elle s'était vouée après que le père de Squall l'ait sauvée de sa famille d'adoption.
Elle ne releva même pas la phrase d'Angus à propos de son arme de prédilection. S'il était un démon de la Luxure, elle ne doutait pas qu'il ait essayé toutes sortes de... distraction charnelle. Elle ne pratiquait pas ce genre de chose de toute manière. Si elle avait choisit le fouet, c'était par ce que c'était une arme extrêmement difficile à manier. Enfin quelque chose qui lui avait demandé un minimum d'effort à maitriser. Son corps s'était adapté à sa manière de combattre, agile et mortel comme un félin en chasse. Et c'est de dont elle avait l'air à ce instant, prête au combat, fouet en main. Dans ses yeux on lisait une soif malsaine. Elle avait soif de sang. Mais on voyait aussi que leur bleu était, comment dire... devenu brillant, lumineux. C'était léger mais tout de même étrange pour des yeux extérieurs
Angus engagea le combat, envoyant une onde sombre vers le démon, une diversion sans doute étant donné la facilitée avec laquelle il bloqua l'attaque de sa Hache. Elle avait bien raison car Angus attaqua le diable et lui tira les oreilles, laissant une ouverture à Quistis pour attaquer.
Comme d'un seul geste, Quistis claqua son fouet deux fois, faisant une croix rouge sur le torse de l'ennemi. Mais n'en avait pas terminé car à peine son arme fut-elle revenue à elle qu'elle lança la seconde vague de coup et le fouet entailla le démon en face d'elle exactement au même endroit qu'elle l'avait fait deux secondes auparavant. Il était très difficile de viser avec un fouet et, Quistis venait donc de prouver sa maitrise de cette arme.
Voir les blessures qu'elle venait de faire subir à son ennemi la fit sourire. Ses yeux se mirent à briller un peu plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rien ne réchauffe un coeur perdu (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rien ne réchauffe un coeur perdu (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un souvenir perdu (libre)
» demyan → « il parait que rien ne remplace la famille » → libre.
» l'éveil d'un pouvoir perdu (libre)
» Promenade d'un vagabond [Kokiri, Meta knight, PNJ général]
» Le jeune homme qui s'était perdu... (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts: L'aube du crépuscule :: Les mondes :: Cité du Crépuscule-
Sauter vers: