Kingdom Hearts: L'aube du crépuscule


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau départ...mouvementé...[Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vergil
Dark Slayer
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 25

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
375/400  (375/400)
Niveaux:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Un nouveau départ...mouvementé...[Libre]   Mer 4 Jan - 8:18

La nuit était paisible dans le second quartier de la Ville de Traverse. Des enseignes lumineuses et colorées éclairaient le quartier, projetant des ombres de différentes couleurs sur les pavés. Les magasins pour lesquels elles faisaient de la pub avait fermé leurs portes depuis de nombreuses heures. A vrai dire, il n'y avait pas un chat dehors, d'une part à cause de l'heure avancée qu'il était, et surtout, à cause de la possible présence de sans-cœurs. C'était une nuit comme les autres dans le second quartier...
Mais soudain, troublant le calme de la nuit, un portail des ténèbres s'ouvrit au niveau de la fontaine. Presque immédiatement après son ouverture quelque chose, ou plutôt quelqu'un, le traversa à toute vitesse. Le corps inconscient de Vergil percuta violemment le sol pavé et roula sur une bonne dizaine de mètre. Son sabre Yamato fut lui aussi propulser et atterri au pied des escaliers menant à la fontaine, loin de son propriétaire. Quand il s’arrêta enfin de rouler, Vergil gisait face contre terre. Sa cascade le laissa groggy et le demi démon mit quelques secondes à reprendre ses esprits et à rouvrir les yeux. Quand il le fit, sa vision était trouble et il ne reconnaissait pas l'endroit où il avait atterri. Les enseignes lumineuses l'éblouissait et contrastait fortement avec l'obscurité qu'il venait de quitter. Il se redressa et se mit sur les genoux, cette action manqua de le faire replonger dans l'inconscience. Il sentit du sang s'écouler le long de son épaule droite et le long de son bras gauche. C'était bien sûr des blessures mineures qui se soigneraient rapidement grâce aux facultés héritées de son père démoniaque. Mais ces blessures, aussi mineures qu'elles soient, s'étaient ajoutées aux blessures plus graves que Vergil avait reçu lors de l'affrontement avec son frère. Il n'avait vraiment eut aucune seconde de repos, dans le sens littéral du terme.
Vergil se mit finalement debout. Il haletait lourdement, tout son corps lui faisait mal et sa vision restait trouble par moment, jamais il ne s'était senti si faible, si fragile....Si humain. Il serra les poings de rage et senti son sang continuer à couler le long de ses bras. De petite taches sombres commencèrent à apparaitre sur son manteau de cuir bleu. Sa veste ne lui avait jamais parut aussi lourde et étouffante, il la portait pourtant en toute occasion. Il se résolut à l'enlever et la laissa glisser au sol, laissant apparaitre ses bras luisant de sueur et de sang. Son corset de cuir laissait lui aussi apparaitre des traces des ses précédents affrontement, diverses coupures et griffures laissant voir la peau du guerrier épuisé.

Sa première pensée lucide fut de se demander où se trouvait Yamato, son précieux katana. Alors qu'il le cherchait du regard, il s'aperçut que le portail qu'il venait de traverser avec fracas était encore ouvert. Des volutes de fumée ténébreuses s'envolait paresseusement vers le ciel étoilé et Vergil se demanda quel était l'origine de ce phénomène. Alors qu'il se posait intérieurement la question, plusieurs de ses précédents poursuivant apparurent. Son premier réflexe fut de porter sa main gauche au fourreau de Yamato, mais lorsque ses doigts rencontrèrent sa ceinture il se rappela que son sabre gisait à quelques mètres de lui. Le démon blessé essaya de se précipiter en avant pour le ramasser mais son état de fatigue avancée failli le faire retourner au sol. Au même moment les créatures se rapprochèrent de lui et commencèrent à l'encercler. Il y avait plusieurs sortes de créatures et malgré leurs ressemblance poussée, Vergil réussit à distinguer trois "espèces" différentes. Tout d'abord il y avait les plus petites et surtout les plus nombreuses créatures, complétement noires mais possédant une énormes paire d'yeux jaune. A l'instar de ces petites créatures, qui au yeux du guerrier semblaient les plus faibles, il y avait trois énormes créatures qui dominaient les autres de leurs hauteurs. Elles étaient de formes rondes et cette impressions de rondeur était accentué par leurs gros ventre. Enfin les dernières créatures étaient au nombres de cinq et avait une forme plus humanoïdes que les autres mais elles possédaient elles aussi les yeux jaunes qui semblaient caractéristiques à leur espèce. Leurs têtes étaient engoncées dans un heaume et elles possédaient des semblants de pièces d'armures sur elles. Alors qu'elles formaient petit à petit un cercle autour de Vergil, le guerrier commença à étudier la situation, qui était plutôt en sa défaveur surtout qu'il était désarmé. Mais cela ne changeait rien à la dangerosité du guerrier silencieux. Certaines des plus petites créatures disparurent d'un seul coup dans le sol et toutes les autres commencèrent à s'agiter. Vergil sentit que l'attaque des créatures serait pour bientôt et il se mit en garde, c'est à dire sa jambe droite en avant, sa main gauche en protection au niveau de son visage et sa main droite en protection de son corps. C'est alors qu'il y eut un flash lumineux éblouissant qui força le guerrier aguerri à fermer les yeux.

Lorsqu'il rouvrit les yeux, Vergil constata que ses gantelets et ses jambières de combat étaient apparu alors qu'il n'avait pas pensé à les faire apparaitre. Son équipement de métal qui brillait habituellement d'une lumière blanche, était éteint. Avant que la moindre question ne germe dans son esprit, il entendit une voix rauque qu'il avait déjà entendu s'adresser à lui dans son esprit:

*Fils de Sparda, tu m'a peut-être vaincu et soumis mais une part de moi reste et sera toujours libre. Tu ne pourra pas vaincre ces créatures dans ton état actuel sans l'aide de ma lumière vengeresse! Appelle moi par mon nom, libère ma fureur et je te garantirais la victoire sur ces créatures de ténèbres...

Alors que la vois s'éteignait, Vergil regarda ses gantelets avec un regard froid et dit:

-Ne crois pas me donner d'ordre stupide créature...Si tu as encore des doutes sur ma puissance, je te combattrai volontiers une seconde fois pour te montrer ma supériorité mais pour l'instant j'ai besoin de ta force legendaire....Beowulf...

Dès que le demi démon eut prononcer le nom de la bête sommeillant dans ses gantelets, la lumières qui habitait habituellement ses gantelets revint. Vergil zut l'impression de sentir la vitalité et la fureur de Beowulf se répandre le long de ses bras et de ses jambes. Il serra les poings et se prépara à l'affrontement. Toutes les créatures avaient été stoppé et déboussolées par le flash aveuglant qui s'était dégager de Beowulf. Une fois qu'il fut finit les créatures qui avait disparu dans le sol réapparurent et sautèrent sur Vergil. Il les cueillis au vol d'une volée de coups de pieds rapides qui les renvoya sur leurs congénères. Sans leur laisser le temps de réagir, le demi démon se déplaça instantanément au milieu des créatures. Tout les mouvements qu'il faisait lui donnait l'impression de se faire planter des dizaines de lames partout dans le corps. Mais il ne devait pas s’arrêter, pas même pour reprendre son souffle. Il tendit brusquement le bras à l'horizontal. Au même moment une dizaine d'épées spectrale bleutées apparurent en tournoyant au tour de lui, les lames pointant vers ses adversaires

-Vous allez disparaitre...Spiral Swords...

Les petites créatures les plus proche furent découper et disparurent dans des volutes de fumées noires, toutes les autres furent repoussée en arrière. Trois des épées spectrales se brisèrent, Vergil décida donc d'utiliser le reste de ses lames pour abattre un des ennemis les plus imposant. Il fonça vers la créature la plus proche et tendit a nouveau le bras à l'horizontal mais cette fois-ci les lames se positionnèrent autour de son ennemi, les pointes dirigée vers le corps enflé de la créature. Il profita de son élan pour frapper la créature mais son ventre dévia l'attaque. A cause de l'élan et de la parade de l'ennemi, le guerrier démoniaque se retrouva derrière son ennemi et en profita pour lui asséner un coup de pied dans le dos, ce qui eut pour effet de faire tomber la créature en avant. Vergil comprit que le dos cette créature était son point faible, il ne perdit pas une seconde et dressa le bras droit devant lui avant de l'abaisser brusquement. Tout les épées qui tournoyaient autour de la créature se retrouvèrent au dessus d'elle, les pointes orientées vers le dos de la créature, et plongèrent à la suite du mouvement de bras du guerrier les contrôlant. Les lames bleutées criblèrent le dos de la bête et explosèrent presque immédiatement après l'impact, la créature elle aussi disparut dans un nuage de fumée noire. Vergil analysa de nouveau la situation, elle s'était plutôt améliorée suite à son assaut. Il ne restait plus que trois petites créature, deux énormes et les cinq en armure. Le demi démon eut un sourire méprisant et se remit en garde en attendant le prochain assaut ennemi.


Dernière édition par Vergil le Lun 20 Aoû - 1:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 24

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
40/500  (40/500)
Niveaux:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Un nouveau départ...mouvementé...[Libre]   Mer 18 Jan - 19:44

Alex marchait sur les toits de la ville de Traverse sans vraiment de but particulier. Il devait trouver Sora pour voir s'il avait un des rapports confidentiels d'Ansem mais pour l'instant il faisait choux blanc et il ne semblait pas être das ce monde non plus. Il était encore là car il se demandait où il pourrait chercher ensuite. Les îles du Destins ? Peu de chance qu'il y soit si les mondes sont en danger. Le château Disney dans ce cas ? Peu probable que les gens qui le connaissent y soient aussi. Il n'y avait comme principal solution que errer et espérer tomber de chance. Au pire, il trouverait d'autres rapports en chemins et n' aurait peut-être plus besoin de retrouver le jeune garçon... C'est alors qu'un flash de lumière se fit au loin. Intrigué, il se mit à courir en direction de la lumière et arrivé au bout du batiment derrière lequel la lumière avait apparu, il s’aperçut qu'il était arrivé au second quartier et quelqu'un semblait combattre des sans-coeurs, plus exactement 3 ombres, 2 rondouillards et 5 soldats.

- Il a pas l'air spécialement en danger, peut-être qu'on peut passer notre chemin, non ?

- Tout d'abord c'est pas "on" mais "tu", au dernière nouvelles je suis seul à décider de ce que je fais, tu fera des propositions quand t'aura un minimum d'influence, en attendant tu te contentes des remarques cyniques, OK ?


La faux bleue apparue dans ses mains et il sauta du haut du bâtiment pour atterrir juste derrière un des deux rondouillard et lui asséner avant qu'il se retourne un grand coup de faux. Celui-ci fut projeté contre le mur mais n' était pas détruit pour autant. Un soldat tenta de venger son camarade en donnant un coup de pied au nouveau venu mais Alex lança un sort de miroir qui détruisit le soldat en retour. A côté du combat contre l' automatocage, ça s'annonçait extrêmement facile ici. Une ombre passa ensuite sous ses pieds et le griffa par surprise avant de disparaître à nouveau dans le sol de façon tout aussi rapide, un autre tenta le coup mais n'eut pas la même chose et reçut une balle qui le détruisit. Ce fut ensuite à l'autre rondouillard de venir s'en prendre à lui mais étant beaucoup plus volumineux et lent, le jeune aux cheveux bleus n'eut pas trop de mal à l' esquiver. Il prit alors appui sur le ventre du sans-coeur pour lui passer au dessus et se retrouver plus prêt de l'inconnu.

- Je pense que vous l'avez remarqué mais les ballades dans les quartiers autres que le premier sont plutôt risqués en général. Vu le peu que je vous ai vu combattre je pense pas que vous ayez besoin de mon aide mais quitte à se débarrasser des sans-coeurs mieux vaut que ce soit vite fait, non ?

- Ca t'amuses tant que ça de faire la causette aux inconnus ? Non mais franchement tu peux pas t'empêcher de parler au gens que tu croises ! Tes conversations avc moi ne te suffisent donc pas ?


Décidant d'ignorer la remarque que l'autre lui avait faite, il continua de combattre. Le premier rondouillard revint alors à la charge vers Alex qui esquiva l'attaque et donna un dernier coup pour l' achever. Il ne restait donc en lice qu'un rondouillard, deux ombres et quatres soldats.

H.S. : je sais c' est pas un très bon post mais je promet de faire mieux et je sais que je suis attendu à l' event d'halloween je l'écrirais dès que je peux, je suis lègrement surchargé ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil
Dark Slayer
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 25

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
375/400  (375/400)
Niveaux:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Un nouveau départ...mouvementé...[Libre]   Mer 8 Fév - 4:00

La garde toujours haute Vergil attendait la prochaine attaque de ses opposants ténébreux. Le précédent assaut qu'il avait mené s'était soldé par la destruction de plusieurs adversaires et les avait laissé désorientés. Les créatures des ténèbres ne semblait pas à même de riposter tout de suite, ce qui laissait amplement le temps au démon pour reprendre son souffle et analyser la situation pour planifier sa prochaine attaque. Il décida de réattaquer de la même façon que la première fois pour voir comment réagiraient ses monstrueux adversaires mais au moment où il se lançait à l'attaque un événement inattendu se produisit. Un inconnu se laissa tomber d'un des toits environnant et commença à attaquer à son tour les créatures, ce qui stoppa Vergil dans son élan. L'inconnu se battait à l'aide d'une faux bleutée et possédait des cheveux de la même couleur. Il se débarrassa rapidement et sans aucun problème de plusieurs créatures puis vint se placer aux côtés de Vergil après s'être servi d'une des grosses créature ténébreuse comme point d'appui.

- Je pense que vous l'avez remarqué mais les ballades dans les quartiers autres que le premier sont plutôt risqués en général. Vu le peu que je vous ai vu combattre je pense pas que vous ayez besoin de mon aide mais quitte à se débarrasser des sans-cœurs mieux vaut que ce soit vite fait, non ?

Ce fut les premières paroles qu'adressa l'inconnu au démon fraichement arrivé. *Ainsi ces créatures se font appeler "sans-cœurs", je me demande bien pourquoi ?*. A peine eut-il le temps d'assimiler l'information qu'un des énormes sans-coeur passa à l'attaque mais il fut vite neutralisé par le combattant à la faux. D'une voix calme et posée, il répondit à l'inconnu:

- Je te remercie vraiment pour ton aide mais...ces "sans-cœurs" ou je ne sait quoi vont subir ma vengeance, ce combat est le mien et je le finirai comme je l'ai commencé...seul !

Le guerrier blessé s'élança à nouveau au combat, il comptait bien en finir pour de bon cette fois-ci. Au même moment les plus petit sans-cœurs plongèrent dans le sol et se dirigeait dans sa direction en glissant telle des ombres. Lorsqu'il fut à portée Vergil arma son poing gauche et frappa de toute ces forces au sol au moment où les ombres sortaient. L'une se prit le coup directement et fut pulvérisée, l'autre fut détruite par l'onde lumineuse produite par le coup. Le coup fractura les pavés au sol et le démon senti une vive douleur lui parcourir le bras mais cela ne l’arrêta pas une seconde. Les sans-cœurs en armure avaient suivis leurs congénères au combat et se jetèrent sur le démon blessé et commencèrent à l'encercler. Vergil para les premiers coups et se remit en garde. L'ennemi l'attaquait de tout les côtés et certains de leur coups le frappait de plein fouet. Alors qu'un des sans-cœurs frappait en direction du visage du jeune démon, sa main rencontra le plat de la lame de Force Edge. Le démon avait décider de troquer ses gantelets et jambières contre la claymore de son père. Sans lui laisser le temps de réagir, Vergil tourna sur lui même et frappa le sans-coeur d'un coup circulaire qui lui détacha la tête du corps. Tout en continuant sur sa lancée il changea sa prise sur son arme et la lança de toute ses forces sur un des sans-cœurs qui s'empala dessus et alla se coincer contre un mur, avant de disparaitre en même que la claymore. Les deux soldats restant lui sautèrent dessus en même temps, mais Vergil les cloua au sol en leur plantant une épée spectrale chacun dans l'espace séparant les deux bords de leurs casques. Alors que leurs corps disparaissaient dans des volutes de fumée, le démon n'aperçut pas que l'énorme sans-coeur s'était rapproché dans son dos. Quand il en s'en aperçut l'énorme sans-coeur s'était déjà préparé à frapper et avait armer son bras droit. Le guerrier leva instinctivement son bras droit verticalement pour pouvoir parer et dévier le coup mais cela était inutile face à la force colossale du monstre. C'est alors qu'un peu avant l'impact, Beowulf s'était matérialisé sur les poings du fils de Sparda. Sa voix rauque résonna alors dans l'esprit de son manieur.

- Tu me dois une fière chandelle, fils de Sparda...Sache que je ne serai pas toujours la pour couvrir tes arrières...

Le poing massif de la créature ténébreuse glissa sur le gantelet métallique, frotta contre la joue de son porteur, lui laissant un sillon sanglant sur la pommette droite et fini par percuter le sol pavé. Vergil ramena son poing gauche à sa ceinture pour charger son coup et frappa l'énorme sans-coeur directement dans les cotes. La douleur qu'il avait précédemment ressentie s'était à présent amplifiée, comme si il s'était brisé les os de la main. Il laissa s'échapper un cri bestial et mit ses forces restante dans ce coup qui fut suffisant pour faire décoller l'énorme bête malgré son poids évident. Il tendit ensuite la main droite vers son sabre Yamato gisant au sol, ce dernier s'envola directement vers la main de son propriétaire. Vergil l'attrapa, le fit habilement tournoyer dans ses mains et le garda dans sa main gauche. Sentir le poids familier de Yamato au creux de sa paume redonna du courage au démon exténué. La chute de la créature semblait se dérouler au ralenti aux yeux du sabreur, tout les fibres de son être étaient prêt à délivrer le coup de grâce à son ennemi. Et c'est alors qui s'élança une dernière fois, le rythme de sa courte course était parfaitement réglé au rythme de la chute de la créature ténébreuse. Il s’apprêtait à percuter le sans-coeur peut avant qu'il ne touche le sol. La distance se réduisit en un battement de cil, le guerrier ne pouvait pas rater son coup. C'est alors qu'au moment de se percuter l'un l'autre que Vergil dégaina Yamato et trancha verticalement à travers le sans-cœur. Il passa au travers de la masse de ténèbres comme si elle n’était qu'une image et s’arrêta un genoux au sol. Il se redressa au moment où le monstre percuta violemment le sol. Il fit ensuite ce qu'il faisait toujours après terrasser un ennemi: il donna un coup de sabre dans le vide pour habituellement débarrasser la lame du sang qui pourrait l'entacher, fit tourner sa lame dans sa main et enfin il commença à rengainer son sabre lentement tout en se dirigeant vers son allié de fortune. Il s'adressa à lui d'une voix calme, où aucune trace de fatigue ou autre faiblesse ne transparaissait.

- Merci pour être intervenu tout à l'heure, c'était une belle...

Alors qu'il parlait l'énorme sans-coeur se releva prêt à continuer le combat et leva le bras pour frapper en direction du sabreur qui lui tournait le dos. Il n'eut jamais le temps de terminer son mouvement car Vergil referma brusquement son sabre. Le bruit sec et métallique du pommeau percutant le fourreau fit s’arrêter net le sans-coeur, puis lentement le haut de son corps glissa vers l'arrière alors que ses jambes tombèrent en avant. Sans qu'aucune trace de surprise quelconque ne se voie sur son visage ou dans sa voix, il continua:

-...entrée en scène. Mon nom est Vergil, et si tu le veux bien, j'aimerai que tu m'éclaire sur deux, trois points. Tout d'abord...où sommes nous ? Je ne reconnais rien qui pourrait m'aider. Et puis que sont ces "sans-cœurs" ?

Tout en parlant, il ramassa son long manteau en cuir bleu qui trainait par terre et l'enfila. Il avait enfin retrouvé une certaine prestance...Enfin presque, il passa la main dans ses longs cheveux d’albâtre et les coiffa en arrière comme lui seul savait le faire.


[HRP] Vraiment désolé pour le retard ceci est actuellement la 8ème fois que je retape intégralement le texte, mon Firefox ma pourri la vie...[/HRP]


Dernière édition par Vergil le Lun 20 Aoû - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 24

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
40/500  (40/500)
Niveaux:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Un nouveau départ...mouvementé...[Libre]   Mer 22 Fév - 21:27

Le combat se termina plutôt rapidement et l' Homme à la fin de celui-ci dit s'appeler Vergil et lui posa plusieurs questions, deux plus exactement :

- Tout t d'abord, mon nom est Alex. En ce qui concerne ce lieu, ceci est le Deuxième quartier de la Ville de Traverse. Cette ville, si j' ai bien compris attire les habitants des mondes détruits et les receuille, ont dit même que la ville a la possibilité de faire varier sa taille pour faire correspondre "l'offre à la demande" en quelque sorte. La ville est pour l'instant composée de trois Quartiers. Le quartier sûr est le Premier Quartier, il se situe derrière la porte au dessus de la fontaine, c'est en général là-bas que les gens sortent et que les restaurants et les magasins mogs sont ouverts. Les deux autres quartiers sont généralement vide et les seuls personnes qui s'y risque sont des gens qui ont besoin d'aller voir quelqu'un qui habite dans le quartier, des gens qui veulent s'entrainer en combat réel ou tout simplement des Sans-Coeurs. Ce qui me permet d'enchainer justement sur les sans-coeurs. Il y a deux races : les Emblèmes et les Matrices. Les Matrices sont des sans-coeur totalement noir, composés de pure ténèbres et leur seul but est de détruire tout ce qu'ils trouvent sur leur passage. Les Emblèmes sont les sans-coeurs colorés, eux ont pour but de voler les coeurs des gens pour les transformer eux aussi en Emblème. Ce qui me permet une petite digression sur les gens qui perdent leur coeur. Quand quelqu'un perds son coeur, les ténèbres de son coeur forment un sans-coeur et le corps et l'âme deviennent une créature qu'on appelle Simili. Les similis ont pour but de récupérer leur coeur et suivent les ordres d'une Organisation de Similis surpuissant appelé Organisation XIII, d'ailleurs ça reste entre nous mais en fait le chef de l' Organisation se fiche bien de récupérer son coeur, il manipule les similis pour tenter dans les grandes ligne de lancer une guerre entre les mondes mais bon passons... Et enfin, il y a un troisième type de créatures, celle-ci faisaient profils bas mais des évènements récents les ont fait ressortir au grand jour, ce sont les Similis Noirs. Ces êtres sont des similis corrompu par un être des ténèbres qui a pris leur contrôle. Ces derniers étant rares et n'ayant presque pas de différences avec les Similis normaux mis à part leur dirigeant, il est presque inutile de préciser se genre de chose, sauf que tu as en face de toi une personne en qui l'être des ténèbres sus-nommé se cache et celui-ci a la fâcheuse habitude de m'envoyer ses sbires toute les 5 minutes sans discontinuer.


C'est alors que deux filaments noirs sortirent du coeur d' Alex se transformèrent en deux Sombreur Noirs "encerclèrent" Alex et Vergil (à deux créatures de Max un mètre, peut-on vraiment parler d'encerclement ?).

- Le truc c'est qu'il n'est plus capable d'invoquer des vrais ennemis et donc pour l'instant ça tient plus du harcèlement moral que du vrai combat. D'ailleurs, si vous voulez tenter le coups... Sinon je m'en débarrasse moi-même, ça me prendra moins de dix secondes. A part ça, vous avez d'autres question ?


C'est alors que la voix dans sa tête revint :

- Eh, je t’envoie des ennemis là, tu vas pas les laisser s' en prendre à un inconnu ? Ah... je vois, tu te désintéresse des combats. Et bien ce sont des innocent qui paieront ton insolence, mon vieux.

C'est alors que les deux Sombreur prirent leur envole et devenant fin comme des feuilles de papier, traversèrent la porte du Premier Quartier. Alex, assistant à la scène compris l'erreur qu'il venait de commettre en se fichant ouvertement des Sombreurs Noirs. Il était peut-être simple comme bonjour pour lui de vaincre ces créatures, mais les gens normaux de la ville c'était une autre histoire. Ils allaient créer la panique dans le premier Quartier et il fallait de suite stopper ça.


- Ah, ça c'est pas bon du tout.... Bon euh désolé pour les autres questions faudra attendre, j' ai un petit problème à régler.


C'est alors qu' Alex se mit donc à courir vers le Premier Quartier, sans faire attention à si Vergil le suivait ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ...mouvementé...[Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ...mouvementé...[Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts: L'aube du crépuscule :: Les mondes :: Ville de Traverse-
Sauter vers: