Kingdom Hearts: L'aube du crépuscule


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il pleut, il pleut, bergère... [En cours]

Aller en bas 
AuteurMessage
Pluie
Tempête de sang
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 23
Localisation : Dans chacune des larmes divines s'abattant sur ton âme...

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
125/500  (125/500)
Niveaux:
13/100  (13/100)

MessageSujet: Il pleut, il pleut, bergère... [En cours]   Mer 8 Fév - 23:25



Nom : /

Prénom : Pluie

Age : 16 ans physiquement, quelques années réellement

Job : Psychopathe ?

Description physique :

« A travers les gouttes, nous pouvions apercevoir une silhouette. Des ténèbres nocturnes ne se détachaient que l'éclat de ses yeux dorés, et, quelques instants durant, le reflet de la Lune sur les bords tranchants de ses quatre disques, outils de la mort. »

Pluie possède, à quelques détails près, l'apparence de l'être qui lui a donné naissance. Physiquement, il s'agit donc d'une jeune fille de quinze ans, de taille moyenne, assez fine. Tout comme Ambre, dont elle vient, il s'agit d'une femme physiquement chétive. Sa force laisse à désirer, ne l'autorisant pas à porter plus d'une dizaine de kilogrammes avec ses capacités naturelles, et elle ne peut encaisser que faiblement les coups avant d'être sérieusement touchée. Ces faiblesses l'obligent à se battre à la manière d'une ninja, bondissant sur son adversaire, portant un coup faible, mais précis, avant de devoir se mettre le plus rapidement possible hors de portée, faute d'attaquer à distance. Cependant, cette agilité qu'elle s'est forcée à développer lui permet de réaliser des mouvements difficiles en combat, comme faire la roue ou le grand écart.

Pour se faire, la jeune femme a besoin de porter une tenue lui garantissant une liberté de mouvement maximale. Par conséquent, elle refuse catégoriquement de porter de longs jeans ou des corsets serrés, préférant troquer cet attirail contre des t-shirts, des pulls et des joggings plus souples. Sa tenue se compose donc d'un t-shirt clair, d'un pull gris, d'un jogging noir, d'un manteau noir et d'une paire de baskets de couleur bleu nuit. Cet ensemble sombre lui permet d'utiliser les ténèbres à son avantage, se cachant dans la brume, approchant silencieusement sa cible pour mieux l'abattre, lui tranchant la carotide d'un coup de vinyles métalliques, noirs eux aussi.

Son visage est un masque, cachant son caractère sadique et manipulateur. De doux cheveux noirs, mi-longs, tombant en mèches fines sur les joues, encadrent un paysage d'innocence et de candeur simulées. Sa peau claire contraste violemment avec sa chevelure, étant d'un blanc quasi-maladif. Ses deux yeux, deux pépites d'une couleur or surnaturelle, renferment seuls la vérité sur son âme nocturne, impitoyable. En effet, son nez effacé et ses lèvres fines, discrètes, ne sont là que pour tenter de nous faire oublier la vérité sur ce démon parcourant les mondes à la recherche de vies à éteindre.

Caractère :

« Quand Ambre croisa le regard de son antipode, elle savait que, contrairement à son amie des années plus tôt, elle n'aurait pas à faire de compromis. Et elle savait que, de toutes manières, avec Pluie, aucun marché n'était possible. C'était elle ou son antipode. Les dés allaient bientôt être jetés, et là, il serait trop tard pour se coucher. »

Comme dit précédemment, à première vue, nous pourrions croire que Pluie est une jeune fille amicale, sympathique bien que timide, tendre. Mais lorsque l'éclat de ses yeux perce le masque de son apparence, son interlocuteur se rend vite compte de son erreur, et, bien souvent, se met à reculer lentement, les mains en avant, sans un bruit. Mais si l'envie de tuer avait prit à Pluie, alors, déjà, le disque revenait à toute vitesse vers elle, tranchant au passage la tête de la personne à qui elle avait à faire. Pluie est une femme sadique par nature, tournée vers la violence – bien souvent gratuite – et l'humiliation. Quand elle en a, elle a bien souvent très peu d'égard pour ses sous-fifre, et, si elle n'a pas besoin d'eux, n'hésite pas à les éliminer de manière violente s'il ne s'agit pas d'êtres de son espèce. Quand Pluie est en position de faiblesse, sa personnalité change radicalement. N'étant pas stupide, la jeune fille sait faire profile bas en apparence, afin de sauver ses intérêts. Mais, à nouveau, derrière cette façade, elle tente de manipuler ses supérieurs si ceux-ci n'ont pas les mêmes buts qu'elle. Tout doit toujours aller dans son sens. Dans le cas contraire, face à l'un de ses subordonnés, elle n'hésitera pas à lui ôter ses organes un à un. Face à un supérieur, elle tentera toujours, en mission, de faire en sorte que ses propres objectifs soient accomplis avant ceux de sa hiérarchie. Quels buts ? Les objectifs de Pluie sont souvent les mêmes : Éliminer les humains, dominer des territoires – aussi petits soient-ils -, faire en sorte que tout le monde approuve SES idées.

Histoire :

Elle chuta à l'eau. Ambre avait beau se débattre, rien n'y faisait. Bientôt, la boue, au fond du lac, commença à la piéger, et elle continua de s'enfoncer. Les quelques bulles qui témoignaient encore de sa vie finirent par rétrécir, avant de s'éteindre brusquement, au même moment que sa courte vie.

Pluie naquît.

Elle ouvrit lentement les yeux.
Les ténèbres. Cà et là, quelques lueurs blanchâtres, timides devant la domination des ombres. A sa gauche, une sorte de capsule couchée en long, fermée. Elle ne parvenait pas à voir ce qu'elle contenait. Elle décida de se lever, pour pouvoir y jeter un œil plus attentif, mais fût coupée dans son élan. Sa tête heurta violemment une paroi de verre, et elle s'affala sur le matelas sur lequel elle était couchée, se tenant le crâne. Bientôt, elle rouvrit les yeux, et posa ses mains sur cette vitre, qui la retenait prisonnière. Elle tenta d'y asséner quelques coups, sans succès. Son souffle s'accéléra. Elle donna des coups de plus en plus puissants sur la vitre, tentant de la faire céder. Voyant que ses frappes étaient vaines, elle commença à stresser, à s'énerver. Elle respira de plus en plus fort et de plus en plus vite, cherchant un moyen de s'enfuir. Les coups continuaient. Bientôt, une fine pellicule d'eau recouvrit le fond de la prison de verre, sans qu'elle s'en rende compte. Elle commençait à tambouriner réellement sur la paroi, alors que le niveau d'eau commençait à monter, à devenir conséquent. L'intérieur de la cabine finit par être submergé, sans qu'elle s'en rende compte, parvenant à respirer sous l'eau. Le verre, sous la pression de l'eau, se mit alors à se fissurer. Les coups de Pluie ralentirent, mais le verre finit par céder, et l'eau, dans un grand chaos, se déversa dans toute la pièce. Quelques fragments de verre coulèrent dans l'eau restante pour se poser sur la poitrine de Pluie qui n'avait pas bougé et qui avait fixé l'implosion du verre, les yeux ébahi. Elle attendit quelques instants avant de se lever, et de courir à toute vitesse, n'apercevant que brièvement la fille, dans l'autre capsule, qui, couleur des yeux et des cheveux mis à part, était sa copie parfaite. Elle dévala les escaliers de l'Hôtel de l’Éveil quatre à quatre, se retrouvant en quelques secondes au rez-de-chaussé. Là, sous un grand soleil, elle se mit à courir vers une fontaine de pierre, de laquelle s'échappait une vapeur singulière. Là, quatre hommes habillés de rouge se précipitèrent sur elle, la menaçant avec leurs armes. Pluie se remit à paniquer, plaçant ses mains devant son visage. De petits jets d'eau, soulevant un grand nombre de pierres, vinrent entourer la jeune femme, sans qu'elle comprenne pourquoi. Assistant à une telle démonstration, les gardes se mirent à tirer des fléchettes vers Pluie, qui, bien souvent, se retrouvaient déviées par les cailloux. Cependant, l'une d'entre elle se planta dans le cou de la malheureuse, qui s'effondra, endormie. Les jets d'eau qui la protégeaient s'évanouirent, les pierres retombèrent au sol. Quand elle se réveilla, ce fût entre trois murs, et une épaisse porte de barreaux. Pluie resta dans l'ombre durant plusieurs années, apprenant à lire et à parler seule, et finissant par refouler sa haine envers ceux qui l'avaient capturée, les esprits, très proches des humains, et se mit à les haïr.

Un jour, l'ordre de libérer tous les prisonniers antipodes fut donné. Sans qu'elle comprenne pourquoi, la liberté lui fut rendue. Etait-elle l'un de ces antipodes ? En tout cas, elle se retrouvait dehors, seule. La fille qui lui ressemblait tant n'avait laissé aucune trace. Elle se mit à marcher, seule, dans Long Mirage. Au fil des jours, elle mit la main sur quatre disques de métal, qu'elle prit le temps de peindre en noir et d'aiguiser, avant de s'entraîner à les manier comme des boomerang. Grâce à un coup d'état, elle finit par prendre le pouvoir à Long Mirage, accompagnée d'une autre fille « comme elle ». Luna, une fille de couleur nuit de la tête au pieds, les yeux d'un orange lumineux terrifiant. Dés que celle-ci était éveillée, la nuit tombait sur Long Mirage, jusqu'à ce qu'elle se rendorme. Cette furie aida Pluie à asseoir sa domination sur la ville en fatiguant physiquement et mentalement ses habitants. Ambre, la jeune fille qui ressemblait tant à Pluie, finit par être capturée et enfermée dans un asile. Elle apprit que c'est celle-ci, avec l'aide d'une autre fille du nom de Céleste, qui avaient fait tomber le précédent dictateur, celui qui l'avait enfermée. Si Céleste était aussi dangereuse, il fallait s'en débarrasser.
Après de longs périples, Ambre, qui s'était échappée, Céleste et Pluie s'affrontèrent sur une plate-forme scientifique maritime. Malgré la présence d'eau en grande quantité, Pluie fût défaite, et sombra dans le néant.

Elle ré-ouvrit les yeux. Ses doigts caressèrent lentement le pavé froid. Elle tâtonna au dessus d'elle, cherchant à vérifier si elle n'était pas à nouveau enfermée. Rassurée, elle se leva, et commença à explorer les lieux, armée de ses disques. Au loin, elle vit une femme, entourée d'hommes. Ils levèrent leurs armes, et, d'un coup, les abattirent sur cette femme, qui s'écroula, pour ne plus jamais se relever, laissant échapper une aura noire, qui informait Pluie que cette fille était... Comme elle. Les autres n'avaient pas d'auras particulières... Des humains abattant des antipodes... Encore...
Elle sortit ses disques et montra les dents, prête à se battre. Mais une vision la stoppa : Une autre fille, plus loin. L'aura noire qui avait quitté la morte s'éleva dans les cieux pour rejoindre celle-ci, tremblante. Les hommes partirent en laissant le cadavre de la jeune fille, et Pluie rejoint l'autre, qui était encore en vie.
Les deux femmes se mirent d'accord pour réduire à néant l'espèce humaine.

RPTest :

Code : [Validé par la dessinatrice ^^]

Groupe/Alliance/Faction : Datenshi

Rang : "Tempête de sang" ? J'ai vraiment pas d'idées...

Comment avez-vous connu le forum ? Can you keep a secret ?

Autre chose à ajouter ? Craignez la Pleine Lune, car la prochaine sera rouge sang...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluie
Tempête de sang
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 23
Localisation : Dans chacune des larmes divines s'abattant sur ton âme...

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
125/500  (125/500)
Niveaux:
13/100  (13/100)

MessageSujet: Re: Il pleut, il pleut, bergère... [En cours]   Ven 10 Fév - 22:31

Test rp :

Les rayons de la Lune commencèrent à traverser les vitres de la plate-forme, caressant avec douceur le visage de Pluie, qui méditait, les yeux fermés. Nuit, tendre nuit... Toi qui avait été son alliée, tu serais désormais spectatrice, publique de la fin de ses opposés. Tu les verrais se faire éteindre, anéantir, la vie noyée dans les flots de la mer. L'éclat de leur vie s'apaiserait en même temps que sa haine, et là, elle se retournera vers toi, et te sourira. Elle aura enfin gagné, et là, elle n'aurait plus besoin de toi pour accomplir ses objectifs. Et rien que le fait d'y penser la faisait sourire. Ses mains effleurèrent lentement le sol métallique, comme l'année précédente, lorsqu'elle s'était éveillée, et que l'Homme lui avant montré sa véritable nature. Ses oreilles, cachées derrière quelques mèches de cheveux couleur ténèbres, n'étaient agitées par aucun bruit. Si le calme existait, alors, à ce moment précis, Pluie y avait élu domicile. Seules quelques gouttes de pluie, naturelles, elles, osaient troubler le silence de la jeune femme, se fracassant contre le dôme de verre, accompagnées de quelques coups de tonnerre, illuminant, le temps d'un soupir, ce lieu qui serait celui de leur ultime bataille. Ses poumons s'emplirent de l'air pur, marin, et elle expira lentement, ralentissant un peu plus son cœur. Rien ne la troublait. Elle était dans son domaine, son élément. Celui de la pluie, de l'orage, de la nuit, des ténèbres. Celui qui l'avait accueillie à sa naissance, qui lui avait octroyé ses forces, et qui, ce soir, allait assister à sa victoire finale.
Un bruit singulier troubla ses perceptions, son oreille vibra légèrement. La porte, à une dizaine de mètres derrière elle, grinça, avant de se fermer. A ce qu'elle pouvait entendre, deux personnes s'étaient avancées, s'éloignant d'un mètre l'une de l'autre. Pluie fut prise d'un profond soupir.

« Ambre... Tu me déçois. As-tu peur de moi ? Avais-tu tant besoin de Céleste pour te secourir et t'aider contre moi ? N'as-tu aucun honneur ? »

Un sourire s'afficha sur son visage, sourire qui, sans qu'elle eût besoin de se retourner, se fit sentir dans sa voix. Elle garda les yeux fermés.

« Que dira l'Histoire ? « La grande et courageuse Céleste, dans un ultime combat, permit à Ambre de vaincre celle qui représentait sa plus grande peur, et, à nouveau, permit de rétablir la paix à Long Mirage. ». Es-tu condamnée à n'être à jamais qu'un second rôle ? Pitoyable. Céleste n'a pas eu besoin de toi pour vaincre Xelcesté. Mais toi... Oh, toi, sans elle, seule, tu n'es rien. Absolument rien. »

Au loin, derrière elle, Ambre avait froncé les sourcils, resserrant ses poings sur ses armes de petit calibre. Céleste avait tourné la tête vers elle, la hochant lentement pour lui faire signe d'ignorer ce qu'elle disait. Pluie, quant à elle, poursuivit :

«  « … Elle fût aidée par une certaine Ambre, qui se résout à briser les systèmes informatiques et... » Oh. Je crois que c'est tout. »

Céleste se pencha légèrement vers Ambre, lui demandant si ça allait. Celle-ci ne répondit pas, les dents serrées, le regard fixé vers l'Antipode, qui poursuivait.

« Ah ! C'est vrai, ce n'est pas tout. « La même Ambre, qui, ne pouvant se résoudre à abandonner un clone pour sauver la sœur de sa meilleure amie, encore vivante, elle, mit tout en œuvre pour la garder en vie, jusqu'à la réduire à l'état de programme informatique. En plus d'être un second rôle, tu es un second rôle égoïste. Cela commence à faire beaucoup pour rester dans les livres d'Histoire. »

Elle se leva, et tourna les yeux vers celle qui la fusillait déjà du regard, un sourire aux lèvres.

« Oh mais... Ce n'est pas celle-là qui a finit par faire un formatage de l'ordinateur où elle était stockée ? C'était pour ne pas laisser des fichiers tomber entre les mains du dictateur de l'époque, ou alors, était-ce pour ne plus avoir à te voir, parce qu'elle te haïssait pour ce que tu lui avais fait ? »

C'était simple, mais cela marchait à tous les coups. Ambre leva machinalement son bras et pointa son Colt vers Pluie, et vida froidement son chargeur sur elle. Celle-ci leva à son tour son bras, et ses disques métalliques se présentèrent devant elle, arrêtant les balles. Quand le chargeur fut vide, le temps qu'elle le remplisse à nouveau, elle se remit à parler.

« L'esprit contre la matière, Ambre. Ce n'est pas en gâchant ses munitions inutilement que
tu peux espérer m'anéantir. »

Son corps se décomposa en eau, gardant tout d'avoir sa forme. Puis elle se déplaça comme une cascade verticale vers Ambre, s'arrêtant à quelques centimètres d'elle. Elle lui murmura :

« Et quand tu n'auras plus de munitions, ton rôle sera réduit à celui de la petite fille effrayée qui se cache pendant que la grande héroïne, elle, sera en train de vaincre la méchante de l'histoire... Pathétique. Si, pour une fois, tu veux servir à quelques chose, je te conseille gentiment d'économiser tes balles. »

Son corps se disloqua en gouttes aquatiques, virevoltant dans les airs pour reformer la silhouette meurtrière quelques mètres plus loin. Les disques assassins apparurent dans ses mains. Céleste se jeta vers elle, et tenta de lui asséner un coup d'épée, qu'elle esquiva. Pluie riposta d'un jet d'eau surpuissant qui propulsa la jeune fille à la Rose quelques mètres en arrière. Elle envoya ensuite deux de ses disques tranchants comme des lames de rasoir en direction d'Ambre. Celle-ci se jeta sur le côté en tentant de les esquiver, mais échoua : L'un des disques lui entailla le pied, malgré ses chaussures. Ceux-ci revinrent vers Pluie, qui les étendit de manière à former une petite plate-forme, et qui bondit dessus, de manière à survoler ses deux adversaires. L'un des tirs d'Ambre lui frôla l'oreille.

« Bien joué. Mais je suis désolée, c'est un échec. »

La plate-forme aiguisée et la nymphe aquatique foncèrent vers Ambre, qui, à son tour, fût projetée en arrière. Pluie la regarda, perchée sur son véhicule de fortune, un sourire méprisant aux lèvres. Ca y est, elle avait prouvé qu'Ambre était une incapable. Elle se retourna... Avant de crier de surprise, et de s'écrouler, ses disques disparaissant quelques instants. Céleste pointa son épée sur l'Antipode, la démone, la fixant sombrement. Pluie se releva à moitié, et regarda à son tour la fille à la Rose, lui offrant un large sourire. Dans un geste, elle se mit à rouler sur le côté, se releva, avant de se tourner, se protégeant à l'aide de ses quatre disques.

« Comme je l'avais dit, seule Céleste est capable de me vaincre. Tu lui es inutile, Ambre. Mais même la grande Céleste n'est pas invincible. »

Elle abaissa sa protection, et offrit un large sourire à ses ennemies. Puis, dans un grand geste, elle envoya ses quatre disques dans toute la pièce, fusant à toute vitesse vers le dôme de verre, laissant l'air froid rafraîchir l'ambiance, alors électrique. Les disques revinrent à leur maîtresse, qui, dans un autre mouvement ample, les envoya frapper les vannes qui gardaient l'air maintenant la plate-forme à la surface. Un bruit métallique précéda un silence quasi absolu. Seul un petit sifflement se faisait entendre. Et, bientôt, le dôme de verre percé commença à s'enfoncer dans les eaux. Pluie récupéra ses armes et leur offrit un nouveau sourire.

« Quoiqu'il se passe à partir de maintenant, votre destin est scellé. Désolée, les filles. »

La plate-forme commença à s'enfoncer véritablement, l'eau s'infiltrant peu à peu, pour commencer à engloutir la zone. Pluie, elle, avait plongé dans l'eau. Celle-ci guérit ses blessures, et elle se mit à grandir, à se renforcer, à devenir de plus en plus puissante et imposante. Ses disques, eux aussi, prirent une forme plus aquatique, devenant plus grands. Ils n'étaient plus qu'une masse d'eau, maintenue dans une certaine force, coulant autour de l'ancien centre du disque à vitesse vertigineuse.

« Game over. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naminé
Dessinatrice oubliée de l'adminat
avatar

Messages : 600
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 23
Localisation : Oblivion Castle

Feuille de personnage
Nom/Prénom, Age, Amis, (Amours), Ennemis:
Expérience:
115/450  (115/450)
Niveaux:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Il pleut, il pleut, bergère... [En cours]   Sam 11 Fév - 12:15

Bon bah là j'ai qu'un truc à dire: Va-li-dée! (par contre te faudra un vava)

_________________

Tu m'oublieras... à cause de la chaîne des souvenirs qui se romps lentement.
Je vais continuer de croire... qu'un jour nos chaînes se réuniront de nouveaux.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://khtwilightsdawn.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il pleut, il pleut, bergère... [En cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il pleut, il pleut, bergère... [En cours]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts: L'aube du crépuscule :: Avant de rp :: Salle d'interrogatoire :: Fiches validées-
Sauter vers: